Test

Photo du profil de Vikento
ONE PC PS4

Test rédigé par LadyEzkay

Doom 25052016 image 1

Doom : Quand Mars accueille l’Enfer

Après presque 12 ans d’attente, voila enfin le dernier opus tant attendu par les puristes de FPS, j’ai nommé : DOOM !!! A l’instar de son prédécesseur Doom 3, les développeurs Id Software nous reviennent avec un scénario où la survie de l’espèce humaine dépend de votre capacité à terrasser les forces démoniaques présentes sur Mars. En partenariat cette fois-ci avec Bethesda, le voyage entre Mars et les entrailles de l’Enfer s’annonce volcanique.

Le Mode Solo

La partie majeure de DOOM, celle que tout le monde attendait depuis de nombreuses années et que l’on espérait à la hauteur de la réputation incontestable de la saga.
L’univers reste fidèle aux anciens jeux. Vous incarnez un Soldat de l’Espace présent sur Mars pour affronter les forces du mal afin de sauver la race humaine. Pour ce faire, vous serez aidé du Docteur Samuel Hayden et de son IA Vega. Peu d’éléments de l’histoire de votre personnage sont donnés dans cet opus, il faut connaître les anciens pour un peu mieux comprendre qui nous incarnons et pourquoi/comment nous en sommes arrivés là.

Doom debut 25052016 image 3

Pas de répits…

Le début annonce directement l’ambiance. Vous pensiez être mis doucement dans le bain avec une belle cinématique vous rappelant le contexte et l’univers dans lequel vous vous trouviez ? Et bien non.

Vous voila ligoté à une table de labo, entouré de possédés, ce qui vous plonge directement dans l’action. Quoi de plus « DOOMesque » que de se faire accueillir par une horde de démons.
Dans l’ensemble, les combats sont rapides et vous allez devoir jouer avec les éléments du décor pour éviter les attaques des ennemis. Les moments de tranquillité qui vous seront accordés serviront à fouiller la map en quête de « secret » et d’item vous permettant d’améliorer les stats de votre équipement ce qui est une grande nouveauté dans DOOM.

Plusieurs items sont cachés sur chacune des missions :

    • Epreuves Runiques : vous serez confronté à des minis défis (tuer 30 démons avec un shotgun lors d’un temps imparti par exemple). A la fin vous recevrez une Rune. Vous avez la possibilité d’équiper 3 runes avec un bonus spécifique (taux de drop augmenté par exemple).
    • Cellules Argent : celles-ci vous permettront d’augmenter définitivement, au choix, votre vie, votre armure ou vos munitions.
    • Drones de terrain : ils serviront à débloquer des mods d’armes (2 par arme) afin d’améliorer les dégâts de celles-ci.

Doom Arsenal 25052016 image 4

  • Gardes d’élite : ce sont des points vous permettant d’augmenter les bonus des mods d’armes.
  • Les secrets : il y a plusieurs secrets, ceux indiqués sur la map lorsque vous passez tout près (ils vous apporteront des descriptions sur les mobs, les personnages et les lieux) et ceux qui vous permettront de déverrouiller une map cachée tirée de Doom 2 et de pouvoir y rejouer une fois déverrouillée. Ces secrets se trouvent sur certaine map sous forme de levier à activer et sont très difficilement repérables.

Doom 2 25052016 image 5

Les Maps quant à elles sont beaucoup plus vastes et regorges de recoins et de cachettes. Contrairement aux versions précédentes, il va falloir passer pas mal de temps à fouiner pour être sûr de tout trouver.

Système de combat

FPS donc forcément du boom boom à la première personne. Votre arsenal sera composé de différentes armes tel que le shotgun, la mitrailleuse, la gatling, fusil Gauss laser, lance rocket

La rapidité de déplacement peut être un peu impressionnante au début sachant qu’il n’y a qu’une seule vitesse et qu’il est impossible d’épauler ni de recharger. Certains joueurs FPS vont avoir du mal à perdre certaines habitudes.

Une nouveauté dans le système de combat sur DOOM, les GLORY KILL. Une fois après avoir endommagé suffisamment la vie d’un ennemi, celui-ci est paralysé pendant un court instant et devient sur brillant, ce qui vous permet de l’achever lors d’un GLORY KILL bien gore et différent pour chaque mob :

  • Arrachez un cœur pour le fourrer dans la bouche de votre ennemi
  • Explosez un crane
  • écartez-le…

Bref tout en poésie et en délicatesse comme nous a toujours habitué DOOM.

Doom debut 25052016 image 6

Graphiquement parlant

Impossible de comparer aux anciens, cela ne servirait pas à grand chose étant donné les avancés techniques faites lors de ces 10 dernières années.

Ce jeu est très bien optimisé, les effets de lumière et la qualité des graphismes sont incontestables. Il est largement à la hauteur d’autre jeu tel que Far Cry primal par exemple. Techniquement parlant, le moteur graphique n’est pas critiquable. Doom n’utilise pas DirectX 11 ni DirectX 12, et passe par OpenGL ce qui offre une certaine liberté à l’utilisateur.

Doom enfer 25052016 image 2

Ambiance sonore et musicale

Dans l’ensemble, les ambiances sonores ne sont pas faites pour rassurer et se marient parfaitement avec le style « gore » du jeu.

La bande son varie entre le métal et la musique classique à touche d’incantation pour encore une fois se fondre à la perfection dans les décors lugubres et sataniques des maps.
Une chose est sûre, rien n’est laissé au hasard.

Je veux partir de cet Enfer (pas sûr) !!!

Après avoir galéré entre Mars et l’Enfer, vous verrez la fin du tunnel à environ 14h de jeu pour le mode intermédiaire « fais-moi mal ». Comptons entre 12h pour les rusheurs et 16h si l’on s’attarde sur les cachettes.

Et le Multi alors ?

Dés le lancement de la Bêta, beaucoup de joueurs ont noté la ressemblance au niveau du gameplay avec QUAKE. La rapidité des combats et la façon d’appréhender le combat ne peut qu’effectivement nous rappeler ce jeu.

Le multi nous offre 8 mod de jeu différents (match à mort, arène, domination…) ce qui est plutôt diversifié.

Les armes du solo sont présentes ainsi que quelques-unes en plus comme par exemple le sniper. Les bonus à savoir « modules de piratages » sont assez novateurs comme par exemple la « rétribution III » qui vous permet de voir en surbrillance pendant 30 secondes votre tueur lorsqu’il tire (image en dessous). Ou d’autres plus basiques comme des bonus d’XP, de vie ou d’armure.

Durant l’affrontement, des runes de possession vous permettront d’invoquer un démon ou d’être possédé par l’âme d’un gros méchant ce qui vous permettra d’enchaîner plus facilement les kills. Celles-ci spawn de temps en temps sur la map et l’équipe la plus rapide à se rendre sur le point bénéficiera du bonus.

La personnalisation des armes et de l’armure est assez poussée, que ce soit au niveau des modifs mais aussi des couleurs. Un bon point pour ceux qui aiment sortir du lot esthétiquement parlant.

De nombreux succès sont présents sur le multijoueur ce qui pousse à se dépasser pour décrocher les médailles et défis que vous pourrez admirer dans votre profil In Game.

Le plus : jouer sur ses propres map que vous pouvez créer dans le mod SNAPMAP dans le menu du jeu et invitez des amis pour un mod coop sur vos créations.

Malgré toutes les qualités citées ci-dessus, il y a un énorme problème et pas des moindres puisqu’il s’agit de l’équilibrage. En effet, à première vue le PVP peut paraître très amusant et prometteur, mais au bout de quelques parties, on comprend très rapidement que les armes telles que le lance-rocket sont beaucoup trop puissantes et tuent incontestablement les valeurs du PVP.

Ce qui est déplorable pour un jeu de cette envergure. Les développeurs auraient mieux fait de se concentrer sur le solo plutôt que de sortir un PVP aussi peu équilibré et contraint à être joué exclusivement avec un Bazooka.

Et donc pour conclure ?

Un très bon opus avec du contenu, une dose d’adrénaline inépuisable et une bonne dose de gore. Bref tout ce qu’on attend d’un DOOM avec un solo époustouflant.
Je reconnais que certains appréhendaient le résultat, mais au final ce jeu est jouissif et vous donne envie de vous dépasser. De base n’étant pas une hardcore gameuse, ce jeu m’a donné envie de le recommencer en hardcore juste pour le fun, c’est dire si la qualité est au rendez-vous.

Juste quelques petits bug m’ayant bien fait ragé, mais je suis l’une des rares les ayants croisé :

  • Problème au niveau de certaines barrières contre lesquelles on reste bloqué, rien de grave mais lors d’un combat intense ceci peut faire rager les plus tendus comme moi.
  • Vers les dernières missions dans l’Enfer je suis passée à travers la map deux fois au même endroit après avoir effectué un GLORY KILL sur un mastodonte.

Par contre le multi est complètement raté, un système rendant impossible le vrai PVP car celui-ci nous incite à abuser de l’utilisation des armes tel que le lance rocket beaucoup trop dévastateur ce qui est vraiment dommage. En espérant qu’ils arrangent ceci sinon le multi est voué à rester médiocre et sans intérêt pour un joueur en quête de skill.

Pour le jeu solo j’aurais accordé 8.5 voir 9, mais le multi m’ayant profondément déçu ma note finale a chuté littéralement à mon grand regret.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon

  • Le Solo époustouflant
  • Les graphismes et le moteur graphique
  • Les mobs vraiment bien réalisés et pour certain vraiment très beaux
  • L'adrénaline procurée grâce à la vitesse des combats
  • La grandeur des maps et les cachettes qu'elles renferment
  • Les checkpoints réguliers
  • Un mod SNAPMAP pour créer sa propre map et jouer dessus en ligne

Mauvais

  • Le multi sans équilibrage voué à devenir exclusivement du kill Bazooka
  • Certains bugs même s'ils ne sont pas vraiment graves et très limités dans l'ensemble
  • Certaines épreuves runiques assez ennuyeuses
  • La map peu maniable
  • On en veut toujours plus
  • A ce moment même API Vulkan pas encore disponible
  • Fin frustrante on attend l'addon avec impatience
7

Bien

Photo du profil de Vikento
Grand passionné de jeux vidéo en général (old school, next gen) et de GSM Chinois. Salut à tous

Mot de passe perdu