Test

Photo du profil de Vikento
PS3

Sans prendre de risques, Killzone 3 surprend et a réussi à convaincre les personnes réfractaires des épisodes précédents.

killzone 3-3

Le précédent Killzone nous avait laissé bouche bée : lors de l’exécution de l’empereur Scolar Visari, seigneur des Hellgast, Rico avait privé les humains de l’ISA d’une opportunité en or pour faire cesser les hostilités.
Dans la peau de Tomas « Sev » Sevchenko, vous reprenez les armes justes après la fin des incroyables événements de Killzone 2.
Après la mort à vos pieds de l’empereur helghast Visari, ce n’est pas à la chute de l’empire que vous assistez, mais à un gigantesque soulèvement de vaisseaux et de troupes, bien décidés à vous écorcher vif.
Killzone 3 n’entend pas se limiter à une guerre totale, comme nous avons pu le voir lors des précédents opus, mais il s’attache à nous raconter une histoire et non pas que de la guéguerre ;).

Cet épisode nous ramène dans une aventure totalement différente de ce que l’on a pu voir auparavant avec l’épisode 2.

killzone 3-2

Par cet épisode, Guerrilla Studios essai de renouer avec le premier épisode sorti sur la PS2. Dans ce titre Killzone 3 nous fait voir un peu de pays en passant par une décharge géante, une jungle, une plateforme recouverte de givre et de neige, une usine ambulante, un désert rempli de chars…etc.
L’histoire elle-même est plus dynamique avec un grand nombre de héros, mais aussi des ennemis qui se tendent divers coups bas pour prendre le pouvoir toujours vacant.
Nous remarquerons que dans Killzone 3 chaque niveau est différent du précédent, ce qui nous donne l’obligeance d’oublier les erreurs du passé avec Killzone 2.
Vous pourrez donc manier un tank (pas n’importe lequel le bipède « Oui, monsieur » ;)), mais aussi un jet-pack, tous munis de différents équipements.
Cela fait penser à Call Of Duty : Modern Warfare sur lequel Guerrilla c’est fortement inspiré sans rappeler la séquence qu’ils ont repris sur COD : MW, avec les snipers qui rentrent dans la zone de Tchernobyl.
Killzone 3 nous offre une séquence futuriste similaire dans laquelle Sev est accompagné par un personnage plus ou moins expérimenté, se faufilant dans un secteur infecté d’ennemis aux aguets. Vous pouvez cependant faire le niveau soit en mode furtif avec le couteau à la main, soit en mode gros Barbare et tout faire valser.
Ce nouveau Killzone 3 ne change pas des habitudes que l’on a pu avoir avec les épisodes de la série.
Au niveau de la jouabilité le jeu nous pousse dans nos derniers retranchements ARFFFF.
Nous devons assez souvent nous mettre à couvert durant les parties et utiliser le zoom pour pouvoir toucher les ennemis qui possèdent une intelligence artificielle assez vorace, tout cela pour survivre à des rafales de balles qui détruisent l’environnement( enfin ça dépend où)et qui nous entrainent dans un environnement chaotique.
L’environnement est assez linéaire, mais nous trouvons des zones par ci par là dans lesquelles on peut se balader comme on veut.

Niveau mode solo le jeu est vraiment captivant pour une bonne dizaine d’heure. Du côté du multijoueur, il nous offre pas mal de modes de jeux ainsi que de la customisation (cela m’a fortement rappelé call of duty). Les soirées entre potes peuvent également être partagées grâce aux modes coopérations que l’on retrouve avec les écrans scindés.

killzone 3

Pour conclure :

– Graphisme :

Killzone 3nous montre un effet visuel absolument irréprochable, de par sa mise en scène ainsi que ses animations qui sont tout bonnement presque parfaites avec les effets de lumières et les effets de destructions dans lesquels on peut voir les particules voler.
Vous l’aurez compris Killzone 3 est nettement plus agréable que KZ 2 en termes de visuel et de graphismes.

– Jouabilité :

On retrouve exactement les mêmes sensations que dans le précédent volet, voir une souplesse avec un peu plus de répondant que sur le précédent opus. Certes nous avons de nouvelles actions comme les glissades,… qui augmentent le dynamisme du jeu. La jouabilité conserve une certaine identité mais les déplacements sont plus nerveux et les tirs sont nettement plus précis et moins lourds.
Malgré un temps un peu long lors des phases de combats, on retrouve là une très bonne jouabilité.

– Durée de vie :

Le jeu m’a particulièrement déçu sur la durée de moins de 7h de jeu voir même 6h. Il faut dire que le mode coopération et le mode multi permettent de bien rattraper le niveau du mode solo.
– Bande son
Le jeu nous en met une nouvelle fois plein les oreilles, Killzone 3 offre une bande son digne des films américains 😉
En d’autres termes on retrouve des musique sublimes, des bruitages corrects et un français qui laisse parfois à désirer.

– Scénario :

En ce qui concerne le scénario, nous sommes là sur un scénario qui nous bombarde de cinématique incroyable mais à part ça ???? Les personnages sont sans vie on dirait (je sais c’est un jeu vidéo ) à part les Helghast qui sont plus détestables que jamais, le reste est plat comparé à Killzone 2

– Conclusion :

Nous sommes sur un super jeu qui a réussi à remonter la pente vis-à-vis de son prédécesseur de part ses graphismes, ses cinématiques, avec enfin un mode aventure correct.
Mais en dépit de cela le mode solo ne dure que peu de temps avec un scénario passable. On se retrouve sur un jeu qui a privilégié le mode en ligne, en délaçant le mode solo.

Bon

  • Réalisation et graphisme
  • La variété des décors et les nouvelles actions qui apportent du dynamisme.
  • Meilleure souplesse de jeux
  • Un mode multi qui démonte
  • Mode coopération

Mauvais

  • Jeu se termine maximum en moins de 7h
  • Scénario un peu creux - PS move qui fonctionne quand il veut
  • PS move qui fonctionne quand il veut
7

Bien

Photo du profil de Vikento
Grand passionné de jeux vidéo en général (old school, next gen) et de GSM Chinois. Salut à tous

Laisser un commentaire

Mot de passe perdu