Vous êtes ici : Accueil » BGF Winter 2017 : La rencontre avec Guss DX

BGF Winter 2017 : La rencontre avec Guss DX

C’est dans un endroit à l’écart du bruit que l’équipe du site GamersNine a pu interviewer cet homme de la nuit, toujours armé de ses caméras, et à la recherche de la vérité : Guss DX.
C’est avec gentillesse que notre chasseur du paranormal a répondu à nos questions concernant “Chasseur de fantômes”, “Capture Dead Form” et bien sûr sa chaîne Twitch.

Un retour de “Chasseur de fantômes” ?

Pour information, l’émission “Chasseur de fantômes” est une série de documentaires sur le monde paranormal qui a fait son retour très récemment.

A cette question, Guss DX esquissa un sourire car la réponse ne fut pas évidente après de nombreux soucis rencontrés avec cette série ( Tour Moncade gate ) et suite à des critiques, l’intéressé explique qu’il voulait abandonner cette émission dans un premier temps.

Vu la tournure que prend le paranormal actuellement sur internet, Guss DX a eu envie de combler un besoin de vérité sur cet autre monde. Raison qui l’a poussé à recommencer sa série d’enquêtes.

Dans une optique de recherche et d’observation, cette nouvelle vision a donné le nouvel épisode récemment sorti se passant dans le maison forte de Reignac dans le Périgord.

Une idée de collaboration ou de long-métrage pour “Capture Dead Form” ?

Une excellente information qui nous laisse présager que du bon, car notre chasseur souhaiterait proposer dans le futur, un long métrage mais pas devant la caméra mais derrière en tant que réalisateur.

Actuellement, comme nous l’a indiqué Guss DX, ceci est en cours de réflexion et rien n’est encore décidé pour l’instant. Ce projet de film demanderait des acteurs mais aussi des moyens logistiques et financiers qui, pour l’instant, sont compliqués à mettre en place.

Pourquoi se lancer sur Twitch ?

Pour information, Guss DX possède une chaine Twitch depuis environ 6 ans avec une émission nommée à l’époque : “Alive in The Dark”.

N’écoutant que lui, la chaîne Twitch fut réactivée offrant des heures de frisson pour le grand plaisir de sa communauté.

Remothered: Tormented Fathers Vs Guss

Après quelques heures de jeu mais aussi quelques heures de peur et de galères, nous avions pensé que le jeu Remothered : Tormented Fathers avait eu la peau de notre challenger, ce qui n’est pas le cas.

Mais l’intéressé ne remettra pas les pieds de sitôt dans le manoir de Mr Felton.

A savoir que Guss DX trouve ce titre génial mais avec un gameplay vraiment hardcore.

D’ailleurs, il se donne encore du temps pour apprécier quelques autres titres et pourquoi pas, un jour aider Rosemary Reed à boucler l’enquête.

Petit coucou aux culs nus

Pour les personnes qui n’ont pas compris d’où vient le clan des culs nus, tout cela est de la faute d’Outlast ( jeu vidéo du studio Red Barrels ) et de ses messieurs ayant le postérieur à l’air libre.

La communauté de Guss DX lui apporte un vrai soutien et celle-ci est extrêmement active. Elle compte une grande partie des viewers et fans de “Chasseur de Fantômes”, “Capture Dead Form” et bien évidemment les fans des anciennes aventures Minecraft.

Pour finir cette interview rien ne vaut un petit point : projets 2018

Pour l’année 2018, Guss DX proposera un nouveau numéro de “Chasseur de fantômes” qui sera accessible en janvier prochain et se passera en France. Une envie de quitter nos frontières pour mener des enquêtes dans les pays limitrophes serait à l’étude.

Que les fans se rassurent, les lives continueront avec une fréquence de deux streams par semaine si possible comme nous l’indique Guillaume.

Et pour finir, il faut savoir qu’une idée de long-métrage trotte toujours dans la tête de notre invité.

Remerciements

L’équipe du site GamersNine remercie Guss DX d’avoir pris un peu de son temps précieux pour participer à cette interview durant ce BGF Winter.

Nous remercions Buddhakiin et Jodge pour les prises de vue qui agrémenteront la vidéo rewind.

Leave a Reply

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.