Vous êtes ici : Accueil » Dragon Ball Fusions » Test de Dragon Ball Fusions sur 3DS

Test de Dragon Ball Fusions sur 3DS

Après moult adaptation de l’histoire originale de Dragon Ball, il fallait avouer que la franchise commencé à s’essouffler. Cela était sans compter sur l’idée tant aimée de la maison des idées, Marvel, ou de l’éditeur DC comics : le multivers.

Dragon Ball Heroes, malheureusement, exclusivement déployé au Japon, fut le premier regain de force de la franchise, suivi par Dragon Ball Xenoverse qui, malgré quelques soucis techniques, avait apporté un certain vent de fraîcheur.

Aujourd’hui, Dragon Ball Fusions débarque enfin dans nos contrées. Il faut avouer que nous avions eu peur d’avoir le droit à une nouvelle exclu Japonaise. Cela aurait été fort dommage !
Dragon Ball Fusions repose sur une histoire totalement originale et exploite un sujet qui faisait fureur dans les cours de récréation, les fusions.

Histoire

Comme indiqué plus haut, Dragon Ball Fusions à fait le choix de ne plus se fier à sa chronologie et heureusement, car on ne compte plus les adaptations vidéo ludiques où la seule « nouveauté » été d’avoir x personnages en plus par rapport au dernier opus (coucou la série Budokai, Tenkaichi et Budokai Tenkaichi)

D’ailleurs, nous sommes directement mis au parfum. A peine commencé, il vous faudra créer votre avatar parmi cinq races :

  • On retrouve les classiques : les Terriens, les Nameks et les Saiyens
  • La race des « Étrangers » (qui aurait mérité un meilleur nom) avec les Kaioshins et les Majins
  • La race des « Extra-terrestres », une classe un peu fourre tout où le nom aurait mérité un peu plus de travail car les Nameks et Saiyens ne sont-ils pas, eux aussi, des extra-terrestres ?

Comme dans tout bon RPG, chaque classe aura des bonus/malus dans certaines de ses caractéristiques.
Bref, une fois votre choix fait, vous rencontrez votre rival, Pinich. Ce dernier ressemble fortement à un certain Vegeta, en plus d’être une vraie tête à claque. Il faut l’avouer, on a connu plus original en terme de rival.
D’ailleurs, après avoir réuni les Dragon Balls, ce dernier fait le vœu de créer le plus grand tournois jamais crée regroupant tous les guerriers quelque soit l’époque : Passé – Présent – A venir.
Vous voilà donc embarqué dans une folle aventure pour prouver qui sera le guerrier ultime.

Gameplay

 

Le gameplay repose sur le traditionnel système du pierre-feuille-ciseau, chacun ayant l’avantage sur l’un tout en étant désavantagé par l’autre.

Les combats ne sont pas en temps réel, chaque protagoniste est sur une frise chronologique. Une fois arrivé au bout de celle-ci, le combattant peut effectuer une action. La vitesse à laquelle vous pouvez agir dépend de votre race, de votre type ou encore de vos talents. Rassurez-vous, en cas de situation en sous-effectif, vous gagnerez en rapidité d’action et donc vous pourrez tenter de retourner la situation en votre faveur.

Les arènes sont soit circulaires, soit rectangulaires. Vous pouvez expulser votre adversaire en dehors du ring pour le renvoyer au début de la frise chronologique. Selon certain combat, l’expulsion du ring éliminera votre adversaire.

Une fois les bases maîtrisées, vous ne devrez plus avoir trop de difficulté pour remporter la victoire. Du coup, une certaine redondance peut se faire ressentir.

A chaque action ou dégât subit, vous obtiendrez des sphères, ces dernières servant à l’utilisation de vos compétences spéciales. Durant le combat, vous rechargez aussi une jauge d’ultra, cette dernière est utilisable pour activer votre attaque Zenkai qui vous permettra de faire de plus gros dégâts mais aussi d’essayer de recruter votre adversaire en cas de K.O (il y a plus de 1000 personnages à débloquer)

Vous pouvez aussi utiliser votre jauge d’ultra pour passer en fusion ultra. Malheureusement, il existe peu de variation possible, cette dernière étant prédéfinie par la race et le sexe du personnage activant la fusion.

D’ailleurs en parlant de fusion, il est bon de rappeler qu’il s’agit du cœur du jeu. On retrouve les fusions classiques de la franchise mais aussi beaucoup d’inédites que ce soit par la danse classique que par la création de Bulma, la fusion EX.

Alors que l’on pourrait imaginer avoir des combinaisons illimitées vu le nombre de personnage à débloquer, on constate que les possibilités sont plus restreintes que prévu. Par exemple, il est possible de faire une fusion EX entre Goten et Trunks sous leurs formes simples, mais il n’est pas possible d’effectuer cette fusion sous leurs formes super sayan.

Certaines fusions sont aussi disponibles uniquement si certaines conditions sont remplies : niveau atteint, attaque connue, titre obtenu, pré fusion débloquée, etc… Une façon de prolonger l’aventure pour les collectionneurs frénétiques.

Ces limites « temporaires » se trouvent aussi sur les zones à débloquer pour avancer dans l’histoire. En effet, pour passer les barrières, il faudra cumuler des points d’énergies. Certains trouveront une manière détournée d’étendre artificiellement la durée de vie du jeu. Mais lors de notre expérience, cela ne s’est pas fait ressentir, car en enchaînant la quête principale et les quêtes secondaires, nous cumulons assez d’énergie pour passer à la zone suivante.

Graphismes

Graphiquement, Dragon Ball Fusions est de bonne facture pour notre aventure sur 2DS. Les différents héros sont bien modélisés, à condition d’aimer les personnages « chibi ». On retrouve aussi les bandes son et doublages originaux même si ces derniers sont un peu trop discrets.

Conclusion

Dragon Ball Fusions est une bonne surprise proposant de nombreuses heures de jeu même si ces dernières peuvent paraître redondante. Les décors, les bandes son et les personnages nous replongent dans la nostalgie avec une touche de nouveauté avec les multiples (même si limitées) fusions.

Espérons que ce succès motive Bandai Nanco à multiplier le portage des exclus japonaises dans nos contrées, comme un certain Dragon Ball Heroes 😉

Good
  • Les fusions
  • Une histoire inédite
  • Le bande son
  • La modélisation des héros fidèle
Bad
  • Des fusions assez limitées quand même
  • On aurait voulu un peu plus d’attaque aussi
  • Aurait pu faire mieux côté rival
8
Génial

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.