Vous êtes ici : Accueil » Eekeemoo: Splinters of the Dark Shard » Test de Eekeemoo – Splinters of the Dark Shard : Quand l’obscurité rôde

Test de Eekeemoo – Splinters of the Dark Shard : Quand l’obscurité rôde

Développé par le studio indépendant Cogg Games, Eekeemoo : Splinter of the Dark Shard est un jeu de plateforme, où il faudra utiliser intelligence et action, pour venir à bout des ombres
A vous de découvrir ce qui se passe dans l’ombre.

I – A la recherche des éclats sombres

Dans Eekeemoo, vous incarnez un jeune inuit qui aura pour objectif de sauver son monde des entités noires qui peuplent celui ci. Pour cela il faudra dans un premier temps libérer vos amis et ensuite partir à la recherche d’éclat sombre, sorte de source de magie maudite pour enfin avoir accès au coeur d’or.

Vous passerez par plusieurs univers tous imbriqués les uns avec les autres.

Dans votre aventure pour sauver le monde, vous aurez à la fin de chaque monde, un boss en thème avec cet univers.

Cinq chapitres vous seront proposés, pour un temps de jeu d’environ 2h.

II – De l’action et de la logique

Reprenant les concepts de jeux d’aventure plate-forme, Eekeemo, vous imposera un minimum d’exploration pour déverrouiller des passages ou encore collecter la fameuse écharde sombre.

Des pylônes et des leviers seront proposés pour débloquer des zones condamnées.

Bien évidemment, tout ne sera pas si simple, de nombreux ennemis ainsi que de nombreux pièges seront présents pour rendre le trajet plus compliqué.

Par contre, on peut noter un manque de difficulté qu’on aurait apprécié.

III- Rien ne vaut un ami

Vous ne serez pas seul dans cette aventure car plusieurs amis vous accompagnent, avec leurs propres spécialités.

Eekeemoo : muni de ses deux dagues, il est le plus agile de la bande et le plus gros DPS.
YumYum : le grand copain muni de sa masse, capable de faire trembler le sol et casser des murs
Nim : petite sorcière qui vous permettra des attaques à distance ainsi que la possibilité d’allumer des torches et de créer des ponts à partir de ruines
Dbot : déverrouille tous mécanismes

Pour finir, durant votre voyage vous collecterez des pièces qui vous permettront d’avoir des diamants, qui seront échangeables via la boutique contre de la vie, de la mana ou du bonus de dégâts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IV – Un graphisme simple mais efficace

Eekeemoo ne joue pas dans la course des jeux pète-rétines, ses graphismes sont simples et efficaces, pas de fioriture, tout est dans des tons de couleurs basiques.
Ce qui lui donne un coté attachant et evite des bugs malencontreux

V- Une ambiance musicale lassante

Gros défaut du jeu, sa musique répétitive sans goût et vraiment ennuyeuse. Après avoir passé 10 minutes sur le jeu, j’ai décidé de baisser le son à son maximum, tellement la mélodie est lourde et inécoutable tellement elle est répétitive.

VI- Conclusion

Eekeemoo est simple mais pas inintéressant; la musique manque de tonus et de créativité, mais le reste ne pèche pas.

Il vaut mieux un petit jeux indé, qu’un triple A buggé.

Good
  • Simple à prendre en main
  • Joli
  • Divertissant
Bad
  • Musique horrible
  • Manque un peu de difficulté
  • A quoi sert réellement Dbot ????
7
Bien

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.