Vous êtes ici : Accueil » How to shoot a criminal » Test de How to Shoot A Criminal : Quand la victime devient le bourreau

Test de How to Shoot A Criminal : Quand la victime devient le bourreau

Sortie le 20 janvier 2017, How to Shoot A Criminal du studio indépendant et français Pandorica, vous plonge dans les années 30 au cœur de la rédaction journalistique. Entre complot et décrédibilisation, tout sera utilisé pour faire tomber le coupable.

I – Quand le Revenge s’échoue

Dans How to Shoot a Criminal vous incarnez Scarlett Epeldore, une journaliste passionnée et talentueuse du Revenge. Votre objectif est de décrédibiliser votre rédacteur en chef Aaron Williams, grâce aux archives. Vous aurez accès à des coupures presse, des vidéos ou encore des séquences audio pour vous aider.

II – Une recherche minutieuse

Le gameplay de How to Shoot A Criminal est très basic. Vous vous retrouvez assise devant votre bureau et devrez taper des mots clés dans une barre de recherche pour tomber sur des archives qui pourraient vous intéresser.

Une possibilité de prendre des notes est disponible et conseillée , car vous vous retrouverez rapidement en manque d’inspiration ou perdu avec les tonnes d’informations à votre disposition.

Ne vous perdez pas dans des recherches infructueuses ou pas intéressantes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

III- Une époque de crise

Dans les années 30, les Etats Unis rencontrent une forte crise économique et la misère règne au sein du pays. Pour l’europe, le fascisme et le nazisme commencent leurs ascensions et mènent le vieux continent aux portes de l’enfer.

Epoque réellement bien retranscrite dans le jeu, les vidéos sont en noir et blanc, le décor se veut sobre et les tenues essaient de s’inspirer de l’époque.

Malheureusement les dialogues sont pauvres et le jeu d’acteur quasi-inexistant, voir même maladroit. Aucune personnalité ne ressort des personnages et on se voit vite zapper rapidement les vidéos pour aller au dénouement final.

IV- Scénario en manque de vitesse

Durant votre enquête vous trouverez des affaires pour décrédibiliser votre rédacteur en chef. Malheureusement ses affaires et le retournement de situation sont sans saveur.

Aucun réel lien avec les événements majeurs de l’époque. Que cela soit sur la prohibition et le trafic d’alcool, la montée au pouvoir du parti Nazis en Allemagne ou l’arrivée de Mussolini en Italie.
L’intrigue politique reste banale et ne va pas chercher dans les éléments les plus sombres de 1930 -1940

V -Conclusion

How to Shoot A Criminal est une bonne idée de jeu d’enquête, mais beaucoup de choses ne vont pas et décrédibilisent le jeu.

Un manque de dénouement avec les événements phares de l’époque et une intrigue lente et qui s’essouffle. Sans parler des acteurs sans charisme.

Good
  • Idée plutôt bonne
  • Ambiance Roman noir
  • Concept de moteur de recherche intéressant
Bad
  • Jeu d’acteur
  • Charisme des personnages
  • Intrigue et dénouement trop banals
4
Pauvre

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.