Vous êtes ici : Accueil » Test de Catherine : Full body – Un grand cru à savourer pleinement

Test de Catherine : Full body – Un grand cru à savourer pleinement

Catherine : Full body est un puzzle-game sorti tout d’abord sur Playstation 4 et PS Vita le 14 février 2019. Il fait maintenant son entrée sur Nintendo Switch le 7 juillet 2020 et nous propose une version plus complète du jeu du même nom Catherine qui, quant à lui, est sorti en 2011 sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360. Cependant, aucune version collector n’est en vue contrairement à la PS4 et nous aurons uniquement droit à une édition Day One contenant un porte-clef en forme de mouton sur Nintendo Switch. Nous allons donc nous plonger dans l’exploration de Catherine : Full Body qui nous réserve de nouveaux conflits entre notre protagoniste Vincent et ses différentes conquêtes.

Quand faire des choix devient plus que complexe

Dans Catherine : Full Body, vous incarnerez Vincent Brooks, un homme de 32 ans qui se retrouve dans une période de sa vie assez difficile.

En couple depuis 5 ans avec Katherine, celle-ci souhaite rendre sa relation plus sérieuse en proposant un mariage. Cependant, Vincent n’est pas prêt à affronter l’engagement que le mariage représente et rencontre par hasard deux autres jeunes femmes : Catherine et Rin qui, par la suite, vont le tenter par divers moyens.

Vous serez donc mené en fonction de vos choix moraux à faire agir Vincent de différentes manières lors des cinématiques et ainsi manipuler le cours du jeu pour que celui-ci se finisse de diverses façons.

Cependant, toutes ces histoires cachent le gameplay du jeu qui, quant à lui, a bien lieu lors des cauchemars de Vincent dans lesquels il doit grimper une tour sans fin peuplée de moutons au visage familier afin de gagner sa liberté.

Grimper, c’est comme une seconde nature

Catherine : Full Body se base sur un jeu de casse-tête vraiment addictif dont la recette est vraiment simple :

Vous avez une tour constituée de plusieurs blocs de différents types (suffisamment pour vous bloquer la route) que vous devrez gravir afin de vous sauver du cauchemar dans lequel vous êtes plongé. Pour grimper cette tour, vous ne serez pas seul, la phase de tutoriel faisant partie des premiers niveaux. Il se trouve que plusieurs autres personnes piégées dans ce cauchemar sous forme de mouton vont pouvoir vous aider à vous enfuir en vous apprenant diverses « techniques » qui vous sauveront la vie à de nombreuses reprises si vous en prenez bien note.

Lors de votre ascension, vous aurez plusieurs atouts qui vous simplifieront la vie comme :

  • La musique de Rin qui ralentit la chute des blocs
  • Des objets ayant divers pouvoirs (de celui pouvant éliminer vos ennemis à celui qui vous construit une plateforme pour vous sauver la vie)
  • Le fait de pouvoir revenir en arrière afin de replacer un bloc mis au mauvais endroit par erreur.

Entre chaque ascension, vous pourrez donc discuter avec divers moutons qui sont en réalité des personnes visitant le même bar que vous et qui vous aideront à comprendre ce qui se passe tout en vous aidant. Pour passer à l’étage suivant, des questions vous seront posées, ce qui vous permettra d’influencer sur l’avenir de Vincent. Si votre console est connectée à internet, vous aurez la possibilité de voir les réponses des autres joueurs dans le monde entier.

Une fois le cauchemar terminé, le jeu se poursuit et les événements s’enchaînent, manipulés par la Barre de tentation sachant que celle-ci vous proposera des choix plus ou moins orientés à Vincent et ainsi lui faire prendre diverses décisions.

La seconde partie du gameplay consiste notamment à contrôler Vincent lors de ses sorties au bar avec ses amis, ce qui lui permettra d’avoir diverses actions comme :

  • Boire pour réfléchir
  • Discuter avec tout le monde
  • Regarder son téléphone et y répondre le cas échéant

Ainsi, la soirée passe et les conversations évoluent tout comme la clientèle du bar.

Pour finir, dans le menu principal du jeu, vous aurez accès à un mode Arcade infini où vous aurez aussi la possibilité de rejouer les divers niveaux du jeu et cela, seul ou en multijoueur.

Pour résumer, tout ce gameplay est agrémenté de cinématiques et d’une ambiance plus que plaisante, qui nous a réellement donné goût à finir celui-ci rapidement, ne serait-ce que pour avoir une des diverses fins disponibles qui sont plus nombreuses que dans le jeu Catherine Classic.

Une ambiance aux petits oignons et un cadre sympathique

Nous avons été surpris par la qualité de Catherine : Full Body sur Switch qui n’a, en effet, rien à envier à celle sur PlayStation 3 ou même sur Xbox 360. Le jeu est détaillé à souhait que ce soit lors des cinématiques faites avec le moteur du jeu ou bien celles réalisées de façon animée.

Aucun problème de lisibilité que ce soit avec la console de chez Nintendo en mode portable ou bien en mode TV, les images par seconde sont stables et le jeu est très agréable visuellement.

L’histoire est un mélange de procédé graphique qui est cohérent et est très agréable à regarder :

  • Des cinématiques animées, dynamiques et qui changent en fonction de vos choix.
  • Divers plans pris à partir du moteur du jeu mettant en scène des conversations ou bien des scènes avec peu d’action

Les deux permettent ainsi une bonne cohérence du récit et donne un rythme assez calme au jeu qui se veut cependant assez nerveux lors de notre ascension.

Les décors et les personnages sont très détaillés et conviennent parfaitement pour ce remake qui nous permet de profiter d’un jeu graphiquement à jour et qui sait prendre à profit son style d’animation japonais afin de proposer des émotions très caricaturales à notre protagoniste et rendre les scènes beaucoup plus vivantes.

Au niveau de l’ambiance musicale, nous sommes tout aussi agréablement surpris. Une bande originale qui se pose parfaitement sur toutes les phases du jeu, rythmée par l’ascension de notre protagoniste, cette B.O sait aussi se poser sous un air de jazz et de piano mélancolique pendant que Vincent boit pour passer le temps au bar.

Point positif supplémentaire, tous les dialogues sont pratiquement doublés en anglais, ce qui rendra chaque émotion ou message unique et surtout vivant.

Cependant, un point noir subsiste : les cloches sonnent entre chaque étage indéfiniment, ce qui ne manquera pas d’agacer les joueurs les plus robustes.

Mais finalement comment cela peut-il se terminer ? Un bon cru qui s’est bonifié avec le temps

Le portage de Catherine : Full Body sur Switch est l’occasion parfaite de mettre un pied dans l’univers des jeux matures et qui porte à réflexion. Certes, il s’agit du Remake mais celui-ci lui fait un peu d’ombre de par l’inclusion d’un nouveau protagoniste unique et des différentes fins au jeu en plus d’ajouter diverses options arcade et multijoueur qui sont un vrai plus pour les adeptes de puzzle. Avec une histoire très bien écrite et un scénario d’une rare qualité, il s’agit là d’un titre qui saura satisfaire les joueurs les plus difficiles et qui souhaitent profiter d’un bonne histoire autour d’un Puzzle-Game très complet. Finalement, des mécaniques uniques et une ambiance au point nous auront fait craquer pour Catherine : Full Body que nous ne pouvons que vous conseiller.

Good
  • De multiples fins
  • Une histoire captivante et mature
  • Des puzzles très variés
  • Une ambiance générale du titre réussie
  • Une difficulté mesurée avec plusieurs modes disponibles
Bad
  • Quelques sonorités redondantes
9
Incroyable
Written by
Passionnée de jeux d'actions , FPS entres autres j'adore l'univers informatique tout autant que le jeu.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.