Vous êtes ici : Accueil » Test d’Atelier Lulua: The Scion of Arland – Une série mise à jour

Test d’Atelier Lulua: The Scion of Arland – Une série mise à jour

User Rating: 8

Dernier jeu sorti du studio Gust et distribué par Koei Techmo Europe, Atelier Lulua : The Scion of Arland est un RPG basé sur l’exploration et l’alchimie que vous pouvez vous procurer depuis le 24 Mai 2019. Il est disponible sur Playstation 4, PC et la version que nous avons pu tester sur Nintendo Switch, une version limitée offrant la Bande Originale et quelques goodies qui sont aussi disponibles sur le site NIS America Europe Online Store.

Sans grande surprise, les sous-titres du jeu sont uniquement traduits en anglais avec un doublage japonais. Cependant, un doublage anglais devrait voir le jour dans de prochaines mises à jour téléchargeables depuis le store de la console de chez Nintendo.
Après la sortie de route du studio Gust pour nous fournir une expérience unique grâce à Nelke & the Legendary Alchemists, nous avons le plaisir de redécouvrir un opus plus similaire à ce que nous attendions de l’univers d’Atelier.
Que va-t-on donc découvrir auprès d’Atelier Lulua : The Scion of Arland ? Nous vous invitons à lire la suite de notre test pour le découvrir !

Une histoire à la page

Atelier Lulua : The Scion of Arland nous raconte donc l’histoire de Lulua Fryxel, une jeune alchimiste qui débute en alchimie ! Accompagnée de compagnons rencontrés dans sa ville natale, elle va suivre les traces de sa mère, Rorona.
Aux détours de son objectif principal qui est de devenir une des meilleures alchimistes de tout Arland, Lulua se retrouve affublée d’un mystérieux Codex renfermant d’étranges écritures dont elle seule est capable de lire.
Ce codex lui conférera durant son aventure certaines capacités et vous poussera à l’exploration ! Effectivement, pour avancer dans l’histoire, il vous faudra décrypter ces pages.
Voyons ensemble quels mystères ces pages conservent- elles.

De l’exploration, de l’alchimie et une aventure bien au rendez-vous

Tout comme nous l’avons dit plus haut, Lulua va devoir se frayer un chemin jusqu’à sa destination et son objectif, elle ne le fera pas seule ! Vous serez accompagné de plusieurs membres d’équipe (jusqu’à 7 en combat) qui vous aideront à affronter toutes les difficultés.

Toute l’aventure s’articulera autour du codex et des découvertes que vous pourrez faire dans des zones instanciées où il vous faudra récupérer des matériaux brillants et qui jonchent le sol. D’autres ne seront accessibles que grâce à des objets comme des cannes à pêche et autres outils en tous genres.

Lors de la fouille de ces zones, vous serez sûrement amené à affronter des monstres représentés par des créatures se baladant au grè de leurs envies, bien sûr ce ne sera pas votre seul tracas ! Il se trouve que récolter des matériaux n’est pas sans risques : frapper un arbre ou pêcher vous amènera plus souvent que prévu à des combats dont il vaut tout de même mieux être bien préparé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une fois n’est pas coutume, Gust a revu le système de combat de cet Atelier pour le décomplexifier et le rendre accessible. Avec la possibilité de se battre jusqu’à sept en même temps, un système de première et seconde ligne a été mis en place, la première comprend les combattants et la seconde les soutiens.

Une fois votre équipe formée et le combat lancé, vous aurez en bas à droite l’état et les caractéristiques de vos personnages tout ceci accompagné par une ‘’Timeline’’ en haut de l’écran qui vous donnera l’ordre des tours de jeu qui sera modifié selon les capacités utilisées.

Chaque personnage effectue donc son tour de jeu en attaquant avec son arme, lançant une capacité spéciale ou bien UNIQUEMENT pour les alchimistes, utiliser des objets tels que des bombes ou de quoi vous soigner. Bien sûr, il vous sera possible de fuir ou bien de vous mettre en garde pour réduire les dégâts que vous allez potentiellement recevoir mais une mécanique encore plus intéressante a attiré notre attention.

Il vous sera possible d’équiper vos alchimistes d’objets particuliers tels que des bombes ou des baumes de soin afin d’interrompre une action peu importe le moment une fois que votre jauge d’interruption sera remplie. Cela aura pour effet de stopper l’action en cours, alliée comme ennemie, et aura l’effet escompté de l’objet en question ce qui vous donnera un avantage non négligeable en combat.

Une fois l’affrontement terminé, vous serez récompensé par une page relatant toute l’expérience et les objets gagnés, de même si votre personnage monte de niveau toutes les statistiques seront détaillées point par point. Mais que justifie autant d’affrontements ? Voyons ça grâce au fameux Codex !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans ce codex, il est question de nouvelles recettes principales et secondaires afin de développer l’intrigue. Bien souvent, il s’agira d’objets-clé comme de nouveaux outils de récolte à synthétiser. Toutes ces informations vous seront disponibles en appuyant sur la touche L de la console ce qui ouvrira le Codex sur les quêtes principales et secondaires.

Une fois une recette sélectionnée, vous aurez une double page avec des mots-clé surlignés de différentes couleurs vous donnant des indices sur les possibles action à trouver/synthétiser/rencontrer/affronter. Une fois les deux mots-clé obtenus (vous aurez une jauge vous l’indiquant), il vous faudra vous rendre à l’atelier de votre professeur afin de décoder les pages et obtenir les récompenses.

Les synthèses d’alchimie sont donc au cœur des combats et de l’histoire en plus d’être assez simples à comprendre :
Tout d’abord, sélectionnez l’objet à synthétiser (O = vous pouvez, /\ = il faut fabriquer un objet intermédiaire, X = pas possible)
Sélectionnez les ingrédients 1 à 1 en fonction de leurs statistiques et qualités (des attributs secondaires aussi comme des bonus de récupération de soins etc)
L’objet est crafté et vous pouvez lui attribuer des attributs secondaires en fonction de votre niveau d’alchimie et des attributs en question.
Simple mais pratique, et cela accompagné de musiques et d’effets visuels intéressants !

Une Direction Artistique de qualité

Comme les captures du jeu vous le laissent voir, Atelier Lulua : The Scion of Arland est techniquement un des titres les plus avancés graphiquement de la série. Cependant, ce n’est pas sans concession car, par exemple, nous n’avons plus un ‘’monde ouvert’’ mais des zones instanciées.
Tout d’abord, chaque zone possède sa propre patte graphique avec des décors qui lui sont plus ou moins propres mais surtout avec peu d’aliasing ce qui rend l’exploration agréable visuellement.
Bien sûr, les cinématiques et dialogues ne sont pas en reste ! Toutes ces scènes sont jouées directement grâce au moteur du jeu qui nous rend une expérience unique avec des travelling de caméra et des animations de personnages fluides qui ne manqueront pas de vous surprendre. L’expression et les modèles des personnages ne sont pas en reste avec une émotivité flagrante et des détails poussés.
Tout cela, bien sûr avec une bande-son de très bonne qualité, dynamique et entraînante même lors des combats et des dialogues en scène cinématique. Un doublage très présent durant toute l’histoire vous immergera durant des heures de gameplays avec des sous-titres uniquement en anglais mais doublés en japonais ce qui nous a déçus. Une version sous-titrée en Français serait de mise même si les doublages sont très bons en soi.
Finalement, l’optimisation du jeu sur Nintendo Switch est remarquable et c’est un plaisir de jouer en mode Nomade comme en mode Télévision sans avoir de pertes ni de ralentissements à contrario d’anciens titres tels que Atelier Lydie & Suelle.

En route pour Arland ?

Gust nous à surpris avec Atelier Lulua : The Scion of Arland de bien des façons. De par son histoire très bien écrite dont la série des Atelier a le secret et de par sa qualité graphique, on se retrouve immergé dans l’aventure passionnante de Lulua avec un gameplay adapté aux nouveaux joueurs de la série qui ne seront pas lésés par leur méconnaissance de l’univers d’Atelier
Les efforts apportés à la technique du jeu sont visibles d’épisode en épisode mais, cependant, tout cela ne se fait sans quelques sacrifices. De par la restriction des zones de jeu en dépit de l’Open World et la simplification des méthodes de combat et de synthèse, nous profitons d’un gameplay fluidifié mais avec une difficulté toujours dosée.
Avec ce retour aux sources de la série, Gust nous invite à redécouvrir Atelier avec les titres de la série des Arlands et ainsi prolonger votre expérience de jeu si l’histoire de Lulua vous à plu ce qui en fait un titre d’entrée de la série qui ne saurait vous laisser indifférent !

Good
  • Graphismes vus à la hausse sur Switch
  • Qualité du scénario
  • Système de combat aux points
  • Difficultée bien dosée
Bad
  • Toujours pas de sous-titres en Français
  • Des zones de jeu limitées
8
Génial
Written by
Passionnée de jeux d'actions , FPS entres autres j'adore l'univers informatique tout autant que le jeu.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.