Vous êtes ici : Accueil » Test de Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary : Quand magie et forces armées se compilent

Test de Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary : Quand magie et forces armées se compilent

Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary est une compilation réunissant ces deux jeux à l’occasion de leur dixième anniversaire. Éditée par SEGA et développée par Platinum Games, cette compilation est disponible depuis le 18 février 2020 sur PlayStation 4 et Xbox One.

À savoir que cette compilation propose, en plus des jeux d’origine et comme c’est le cas pour les rééditions qui sortent sur cette génération de consoles, une résolution en 1080p avec un framerate de 60 fps.

SEGA est connu pour avoir édité bon nombre de séries comme les Sonic, les jeux Alien, les Shenmue, les Yakuza ou bien encore les Streets of Rage pour les plus anciens.

Platinum Games, outre les deux jeux dont vous pouvez retrouver notre avis ci-dessous, a également travaillé sur le développement de Metal Gear Rising Revengeance.

Bayonetta

Présentation du jeu

Bayonetta a vu le jour à l’origine sur PlayStation 3 et Xbox 360 le 8 janvier 2010 puis sur Wii U le 24 octobre 2014, sur PC le 11 avril 2017 et sur Nintendo Switch le 16 février 2018. C’est un jeu de type Beat’em All similaire à ce qu’on a connu avec les Devil May Cry, jouable en solo et est déconseillé aux moins de 18 ans.

C’est l’histoire d’un conflit entre les Sages de Lumen et les Sorcières de l’Umbra…

Dans ce jeu, vous vivez dans un monde mettant en place un conflit entre les sorcières de l’Umbra qui maîtrisent la force des ténèbres et les Sages de Lumen qui défendent, quant à eux, la lumière. Vous incarnez Bayonetta, une femme née de l’union entre une sorcière et un Sage, qui est dotée de pouvoirs magiques mais aussi des arcanes de l’Umbra. Vingt ans avant le déroulement du scénario du jeu en lui-même, Bayonetta a été libérée d’un cercueil se trouvant au fond d’un lac, celui-ci ayant été découvert par le père de Luka qui se fait tuer au même moment que l’éveil de la jolie sorcière. Luka, journaliste de son état, est persuadé que Bayonetta est la cause de la mort de son père mais notre héroïne est frappée d’amnésie et ne se souvient plus de ce qui s’était passé avant qu’elle se retrouve dans ce fameux cercueil. Malgré cela et en compagnie de ses amis Enzo et Rodin, notre héroïne repart à la chasse aux anges tout en possédant avec elle un joyau, l’Oeil Gauche.

N’allons pas plus loin dans le résumé du scénario afin que vous profitiez de la découverte de ce dernier mais de ce qu’on peut dire de celui-ci, c’est qu’il est assez bon dans le sens où il y a des retournements de situation auxquels on ne s’y attend pas et qu’on a le droit à des moments assez comiques dans ce jeu.

Allons casser de l’ange

Avec Bayonetta, vous devrez venir à bout d’une série de batailles contre des ennemis angéliques en effectuant sur eux des attaques au corps à corps mais aussi avec des pouvoirs magiques et des armes comme des pistolets, une épée ou bien un fouet. Vous pouvez également effectuer des esquives qui, si vous les faites juste au moment où vous allez vous faire toucher, vous font entrer en mode ralenti. Il est également possible de punir ses ennemis en les torturant avec des machines dédiées ou bien invoquer des démons avec vos cheveux. Pour finir, vous pouvez également vous équiper des armes angéliques que laisseront tomber vos ennemis une fois après les avoir battus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’ailleurs, dans certains chapitres du jeu, il sera possible de faire de la moto ou vous accrocher à un missile pour une phase de shoot’em up. De plus, vous pouvez mettre la main sur des ingrédients qui vous permettront de confectionner des sucettes qui, par exemple, vous restaureront de la santé une fois utilisées. Il est également possible durant votre périple de mettre la main sur des bouquins vous faisant part des informations sur l’univers du jeu mais aussi des données sur les ennemis une fois après les avoir rencontrés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À chaque fin de chapitre, vous aurez accès à un mini-jeu où vous devrez tirer sur des ennemis afin de gagner des points qui vous serviront à acheter les sucettes présentes dans la boutique ou bien les échanger contre des anneaux qui sont la monnaie du jeu.

Ces anneaux vous permettront d’acheter des améliorations d’armes et de nouvelles techniques dans les portes de l’Enfer, un bar tenu par votre ami Rodin. D’ailleurs, durant votre périple, il est possible de mettre la main sur des disques qui permettront à Rodin de partir à l’aventure et de revenir aussitôt avec la récompense de vos efforts.

Pour résumer, le gameplay du jeu est jouissif et dynamique. Certaines mises à mort sont juste sublimes tellement la violence y est présente et tout ce qui est phases en moto et shoot’em up sont vraiment excellentes.

Entre ombre et lumière

Profitant d’une résolution en 1080p avec un framerate de 60 fps offerts avec cette réédition, le jeu est tout de même agréable à regarder malgré son âge que ce soit en matière de chara-design et en level-design tout en proposant une ambiance sombre et lumineuse selon l’endroit dans lequel vous êtes.

Combattons avec le rythme de la musique

Durant les combats, vous aurez droit à des musiques chantées qui ont tout à fait leur place au sein de ceux-ci même si le style est un peu particulier et qui ne risque pas de plaire à tous les joueurs. Cependant, dans la phase de moto, on a le droit à un magnifique remix de la musique d’After Burner, jeu ayant fait les joies de la Master System entre autres. Sinon, le reste des musiques est sympa dans l’ensemble.

Combien de temps va durer ce conflit ?

Comptez une bonne dizaine d’heures rien que pour la trame principale du jeu mais aussi dans la difficulté que vous avez choisie pour faire celle-ci mais, si vous désirez obtenir tous les trophées ou succès du jeu, il faudra compter entre 25 et 30 heures sachant que la difficulté pour réaliser cela est assez relevée.

Vanquish

Présentation du jeu

Sorti à l’origine sur PlayStation 3 et Xbox 360 le 22 octobre 2010 puis sur PC le 25 mai 2017, Vanquish est un TPS qui est jouable en solo et qui est déconseillé aux moins de 18 ans.

Les États-Unis contre la Russie dans un futur proche

L’histoire de Vanquish se passe dans un avenir proche dans lequel la population de la planète Terre a atteint les 10 milliards d’habitants ce qui entraîne des conflits entre les nations du monde entier pour la mise à disposition des ressources rares suite à des pénuries alimentaires. Les États-Unis d’Amérique ont déployé en orbite une ville spatiale cylindrique du nom de Providence qui puise la lumière du Soleil pour en faire une nouvelle source de carburant dans le but d’atténuer leurs problèmes démographiques et énergétiques. Des russes communistes faisant part de l’Ordre de l’Étoile russe se sont infligés eux-même un coup d’État afin d’acquérir plus rapidement le contrôle de la station spatiale afin de s’en servir comme arme en détruisant San Francisco à l’aide d’un tir à micro-ondes. Cette action de la part des russes a pour but de faire capituler les États-Unis sous peine de renouveler l’attaque sur New York. La présidente a décidé de déclarer la guerre à ces terroristes et a envoyé en renfort chez les Marines, Sam Gideon, scientifique de la D.A.R.P.A., qui possède une armure à réaction sur-développée (A.R.S.) afin de sauver le professeur Candide et de reprendre le contrôle de Providence bien qu’il y est officiellement pour tester l’A.R.S.

De ce qu’on peut dire, c’est que le scénario est assez classique pour une meilleure mise en place de l’action. D’ailleurs, vu que le scénario prend une certaine tournure à la fin, cela présagerait une suite à ce jeu ce qui n’est pas le cas en ce moment vu qu’aucune annonce officielle a été faite à ce sujet.

Go, Go, Go, Allons sauver l’Amérique

Dans ce jeu, vous incarnez Sam Gideon qui, d’ailleurs, fera office d’antagoniste dans Metal Gear Rising Revengeance sous le nom de Sam Jetstream. Équipé de l’Armure à Réaction Sur-développée ARS, cette dernière multiplie ses capacités et lui permet de prendre possession de trois armes avec lui mais aussi des grenades sachant que tout ceci peut être amélioré au fur et à mesure du jeu via la récupération d »objets dédiés à cela.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avec cette armure, vous pouvez faire un slide afin d’aller plus vite ou bien ralentir le temps afin d’avoir les ennemis plus facilement. Par contre, ces actions surchauffent votre armure et si vous vous trouvez dans le feu ennemi, cela aura pour conséquence votre mort.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour résumer, le gameplay de ce jeu est assez sympa dans le sens où vous pouvez vous équiper de plusieurs armes différentes comme un fusil d’assaut, une mitrailleuse lourde ou bien un lance-roquettes entre autres.

Une ambiance sonore de films d’action et de science-fiction avec des environnements peu variés

Tout comme jeu d’action qui se respecte, la musique nous met dans l’ambiance avec des musiques aux allures de science-fiction.

Profitant des ajouts de cette réédition, Vanquish est sympa graphiquement malgré que les environnements ne sont pas très diversifiés ce qui est dommage.

À quand l’armistice dans ce jeu ?

La durée de vie du jeu est assez courte et il vous faudra une demi-dizaine d’heures pour terminer ne serait-ce que la trame principale. Concernant la collecte totale des trophées/succès du jeu, comptez entre 30 et 35 heures pour y parvenir sachant que la difficulté pour cela est très relevée.

Est-ce que cette compilation vaut le coup ?

Bayonetta & Vanquish 10th Anniversary est une compilation qui est plutôt réservée aux joueurs n’ayant pas joué à ces jeux car, en plus de la résolution en 1080p et un framerate de 60 fps, elle n’apporte rien d’autre de nouveau. Au vu de son prix et si vous avez déjà joué à ces jeux dans le passé, c’est un bonne occasion pour revenir dessus surtout si vous êtes un chasseur de trophées/succès invétéré.

Good
  • Résolution en 1080p et 60 fps....
  • Deux jeux vraiment sympathiques
  • Prix acceptable
Bad
  • ...mais n'apporte rien d'autre de nouveau
7.5
Bien
Written by
Salut tout le monde c’est Kurisutofu, j’ai actuellement 33 ans et cela fait près de 26 ans que je baigne dans le monde du jeu vidéo. Présent sur le site depuis le début et ayant participé à la création de celui-ci, je m’occupe de la rédaction de news mais aussi de tests.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.