Vous êtes ici : Accueil » Test de Island Saver : Le sauvetage de notre planète

Test de Island Saver : Le sauvetage de notre planète

En plus de 50 ans d’existence, le jeu vidéo a abordé de très nombreux thèmes, du plus drôle et enfantin au plus sombre des jeux réservés aux adultes, que ce soit pour aller sauver une princesse avec Mario ou échapper à la peste noire aux commandes de deux soeurs réduites a constamment se cacher, on peut dire que le média aura au moins ratissé aussi large que le cinéma ou la littérature. D’ailleurs, le sujet qui nous intéresse aujourd’hui n’est rien de moins que la sauvegarde naturelle de notre planète. Et même si d’autres avant eux nous ont conté de grandes fresques sur fond d’écologie, les Écossais de Scottish du studio Stormcloud Games ont tout simplement décidé de nous faire dépolluer des îles, pistolet au poing dans un jeu qui mélange économie et écologie, le tout édité par.. une Banque.

Le monde va mal…

Eh oui le monde va très mal, les îles « économes », petits paradis peuplés d’animaux tirelires pour le moins exotiques, sont maintenant recouvertes de plastique et autres saletés. De plus, des créatures « slimiques » nées de cette pollution prolifèrent de plus en plus. C’est sur ce triste constat que le gouvernement mondial décide de vous dépêcher : vous, un Bionaute spécialiste du tri des déchets et équipé de votre fpistolet « Éclate-déchets » ainsi que de votre fidèle compagnon à plumes : Kiwi. Votre mission sera donc de sauver cet archipel, sa faune et sa flore en nettoyant toutes ces ordures à grand coup de munitions et… d’argent.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le secret du bon nettoyage ? L’épargne !

En bref, Island Saver se présente comme un FPS classique avec des graphismes tout mignons, le but du jeu consistant à dépolluer chaque zone ce qui débloque la suivante et ainsi de suite jusqu’à avoir nettoyé l’intégralité de l’île (le jeu contient trois îles de base qui sont gratuites plus une disponible en DLC pour quelques euros).

On commence par aspirer tous les déchets afin de les placer dans un collecteur avant de retirer le slime des arbres et autres coins de verdure pour finir par les différents animaux tirelires qui, en échange de leur nourriture préférée, laissent tomber des pièces nécessaires à l’ouverture de la zone suivante.

Voici donc en quoi consiste le principe de base du titre, ce à quoi va s’ajouter au fur et à mesure de nombreuses autres fonctionnalités avec, par exemple, l’obligation d’épargner à la banque les pièces étant donné que l’espace de stockage est limité (on passe son temps à jongler entre les différents objets).

Une taxe est également appliquée à chaque ramassage de liquidités afin de fabriquer des pièces spéciales permettant de vider les collecteurs à déchets une fois ceux-ci pleins. Un véritable système bancaire prend forme au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu.

Certains animaux, une fois débloqués, nous viennent également en aide. Par exemple : le rhinocéros peut casser certains obstacles tandis que le gorille peut monter sur les lianes.

Cependant, malgré toute la bonne volonté du jeu, les mécaniques évoluant au fil de l’aventure, et il faut avouer, offrent un certain amusement à découvrir à chaque fois de quoi sera faite la zone suivante (votre serviteur n’a pu s’arrêter qu’âpres avoir dépollué l’intégralité de la première île). Néanmoins, un certain sentiment de répétitivité arrive relativement vite étant donné que ce sont à chaque fois les mêmes choses qui nous sont demandées.

Même la pollution est mignonne

Graphiquement, le jeu s’adresse avant tout aux plus jeunes avec ses décors très colorés et ses animaux tout mignons à qui il est même possible de les coiffer avec des chapeaux rigolos. Ceci dit, le travail a été bien fait et les différents biomes et leurs décors sont tous très agréables à parcourir. Découvrir une nouvelle zone avec sa propre végétation et ses animaux devient un véritable petit plaisir.

La musique, quant à elle, sait se montrer discrète et colle bien à l’action (ou plutôt a la plénitude qui règne dans ces îles).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Finalement ce qui est gratuit peut avoir de la valeur

Island Saver est une sorte d’ovni vidéoludique pensé principalement pour enseigner l’écologie et les rudiments de l’épargne aux plus jeunes mais n’est pas forcément dénué d’intérêt pour les joueurs plus âgés cherchant un jeu calme et relaxant bien loin des standards actuels. On prend un certain plaisir à dépolluer zone par zone ces îles paradisiaques afin de leur rendre leur splendeur d’antan. Le tout disponible réellement gratuitement (et pour une fois qu’un jeu « gratuit » ne vous pousse pas toutes les 5 minutes à l’achat), le titre ne vous coûtera que quelques minutes (ou heures) de téléchargement ce qui constitue à lui seul un argument imparable.

 

 

 

 

 

Good
  • Graphismes très mignons
  • Un concept original
  • Vraiment gratuit
Bad
  • Un peu répétitif
  • Peu de choses à part l'histoire principale
8
Génial
Written by
Bonjour à tous, je me présente Maximilien alias « Coeur De Joueur » Testeur, videotesteur et Reporter pour le site GamersNine, mais avant tout grand passionné de jeux vidéo, de manga et d’animation japonaise.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.