Vous êtes ici : Accueil » Test de Monster Hunter Generations Ultimate

Test de Monster Hunter Generations Ultimate

Monster Hunter Générations Ultimate est un RPG sorti le 28 août 2018 et il est un portage sur Nintendo Switch de Monster Hunter Générations sorti initialement sur 3DS. Il est développé et édité par Capcom. Le jeu est aussi connu sous le nom de Monster Hunter XX au Japon.

La première remarque que nous pouvons faire sur cet opus, c’est sa fenêtre de sortie en Europe qui forcera la comparaison d’un autre jeu de la série Monster Hunter World qui se veut comme un renouveau des mécaniques.
Monster Hunter Générations Ultimate ne se veut pas comme un jeu révolutionnaire pour la série, mais une sorte de plateau royal où mécaniques de chasses et monstres sont présents à profusion.

Père Rathalos, raconte nous une histoire !

Alors que les opus précédents dont notamment World proposaient une histoire plus ou moins riche avec quelques rebondissements, ce Monster Hunter Générations Ultimate ne se veut pas du tout accès sur ce point. En reprenant le peu d’histoire du jeu original sur 3DS, il ne raconte rien de nouveau et est même assez pauvre dans son histoire que l’on pourrait résumer par :

« On est un chasseur, donc on chasse, et on développe les villages environnants. Puis un jour, il y a un monstre encore plus gros et dangereux donc on le chasse aussi ».

Mais ce nouvel opus n’a pas pour but de vous raconter une histoire impressionnante, mais de vous faire chasser. Donc au final, nous avons moins de blabla et plus de chasse.

Pareil pour le tutoriel qui est quasiment inexistant. Hors de question que ce jeu vous prenne la main. Vous apprendrez sur le tas toutes les petites astuces du petit chasseur et comment bien farmer. Parce que oui, Monster Hunter Générations Ultimate est un jeu à farm. Parce que sans matériaux, comment voulez-vous vous équiper dignement ?

La différence entre un bon et un mauvais chasseur

Bien que le jeu ne réinvente rien, nous pouvons voir qu’il a hérédité de tout le savoir faire des gameplay de ses ancêtres notamment de la version Monster Hunter Generations 3DS, dont d’ailleurs on peut transférer sa sauvegarde vers la version Switch.

Pour les néophytes, voilà comment se décompose le jeu :

Tout d’abord, vous aurez accès à un village qui vous servira de HUB, vous pourrez dans ce dernier récupérer des quêtes, forger des armes et armures, acheter des objets utiles en tout genre, recruter et gérer vos Palico( des chats qui vous servent de soutien en combat) et tout un tas d’autre truc très utile. Petit plus de Génération, c’est que vous aurez accès en plus du village propre au jeu, à trois anciens villages des opus précédents. Vous pourrez donc parler à un nombre assez impressionnant de PNJ pour débloquer des quêtes spéciales qui vous serviront pour avoir des petits plus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vous aurez aussi accès à une belle panoplie de cartes qui en rendra nostalgique plus d’un, mais malheureux de constater que beaucoup se ressemble ou n’ont pas d’originalité dans leur forme.
Bien sur, le jeu propose comme dans chaque opus son « village » multijoueurs qui vous proposera la même chose que le HUB du solo, mais avec des quêtes beaucoup plus variées et nombreuses et faisables jusqu’à 4 joueurs en coop.

Vous aurez donc accès à une bonne panoplie de quêtes avec des rangs allant de débutant à expert, avec des monstres toujours plus durs et variés de telle sorte qu’aucun jeu de la série n’a jamais eu autant de monstre à chasser que celui-ci.

La version Ultimate rajoute même un tout nouveau rang appelé Rang G qui est la difficulté Ultime. Vous affronterez des monstres sans pareils et même certains que vous avez déjà combattu, mais avec de tout nouveaux paternes de combat. Avec ce rang, se rajoute de nouveaux niveaux d’armes et d’armures pour éviter que vous vous fassiez rouler dessus.

En parlant d’équipement, vous n’êtes pas en reste, puisque vous avez accès à pas moins de 14 types d’armes différentes avec chacune plusieurs armes et améliorations possibles (déjà présent dans la version 3DS). Combiné à cela, vous aurez accès à six Styles de chasses composés de quatre déjà présents dans l’opus 3DS : Guilde, Guerrier, Voltigeur ou Bushido. Mais aussi de deux nouveaux styles exclusifs au portage :

  • Vaillant : qui favorise les combos en permettant d’avoir un esquive spécial et d’avoir une attaque améliorée quand la jauge de vaillance est pleine
  • Alchimiste : style de soutient qui permet de créer des objets utiles à la volée pendant le combat.

Tant qu’on est dans les nouveautés, Monster Hunter Générations Ultimate nous propose d’incarner pour la première fois un Palico et de changer tout le gameplay de chasse par rapport à d’habitude. Bien qu’étonnant, un Palico dans les mains d’un bon joueur peut-être tout autant voir plus dévastateur qu’un joueur incarnant un personnage de base.

Toutes ces nouveautés de gameplay, bien que légères, permettent à Monster Hunter Générations Ultimate de se démarquer de ses pères et d’être vraiment complet quoique difficile à prendre en main notamment pour un néophyte. Nous remarquerons quand même que le gameplay reste moins fluide que Monster Hunter World et prive de quelque peu la liberté de mouvements du personnage.

De toute beauté ?

Niveau graphique, il faut prendre en compte que c’est un portage de la version 3DS et on constate que le jeu est quand même beau en lui-même et encore plus quand on voit le matériel de base. Les textures ont été refaites, elles sont moins pixelisées et la flore et les détails sont quand même plus fournis. Bien sur, le jeu est quand même beaucoup plus agréable à regarder dans sa version dockée que dans sa version portable. Mais la Switch étant moins puissante qu’une PS4, rien d’étonnant à constater que ce dernier est moins beau que Monster Hunter World.
Les deux gros points noirs sont que, bien que le portage soit graphiquement réussi, la Switch est quand même capable de largement plus quand on la compare aux autres titres sortis sur la console. Et aussi, il est triste de constater que le jeu ne tourne pas à 60 FPS et peu occasionner des chutes à certains moments.

D’ailleurs gros retour en arrière par rapport à Monster Hunter World. Ce sont les chargements intempestifs entre les différentes zones de la carte, ce qui peut être pénible surtout quand on se fait éjecter par un monstre hors de la zone, mais surtout parce qu’une carte propose un bon nombre de zone disposant toutes d’un chargement. Heureusement que ses derniers sont extrêmement cours donc ne coupent pas trop le gameplay.
Au final, certains joueurs préféreront avoir un plus grand temps de chargement au début de la carte, comme dans World, ou avoir pleins de petits chargements comme dans Génération (et les anciens opus)

Conclusion

Monster Hunter Générations Ultimate n’est pas un jeu à mettre dans les mains d’un débutant. Alors que World était une très bonne porte d’entrée pour la série, celui-ci s’adresse plus aux joueurs ayant touchés aux anciens opus et joue sur la nostalgie avec du contenu provenant des autres jeux. Mais la véritable force de ce Monster Hunter, c’est son gameplay très bien maîtrisé et son contenu qui vous permettra de jouer facilement plus d’une centaine d’heures pour les plus téméraires. Il ne doit pas être vu comme une opposition à World mais plutôt comme une add-on.
Le jeu saura ravir de nombreux joueurs, notamment dans son multi où la coopération est la clé de la victoire.

Good
  • Un contenue jamais vu dans la série
  • Un portage réussi
  • La nostalgique des lieux
  • Un gameplay maîtrisé
  • Les quêtes de rang G
Bad
  • Pas de vrai scénario
  • Un gameplay raide
  • Beaucoup de chargement
  • Souffre de la comparaison avec World
8
Génial

Leave a Reply

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.