Vous êtes ici : Accueil » Test de Moon Hunters : De la coopération mais pas que!

Test de Moon Hunters : De la coopération mais pas que!


Les années passent et de plus en plus de jeux aux concepts originaux sortent de la tête de leurs développeurs. Certains révolutionnent même le média grâce à d’excellentes idées de gameplay. Néanmoins celles-ci s’amenuisent fatalement au fur et à mesure des nouvelles tentatives d’améliorations. Alors certains développeurs reprennent les bonnes idées chez les autres…
Cependant, ce n’est absolument pas le cas pour le titre du studio canadien “Kitfox Games” qui nous intéresse aujourd’hui.“Moon Hunters” fourmille de très bonnes idées, du moins sur le papier…

Des étoiles plein les yeux.

Dans le ciel, les constellations brillent de milles feux dans la voûte céleste et justement dans le monde de Moon Hunters, il se trouve que les habitants préparent bien joyeusement le festival de la nouvelle lune censée apporter un tas de bonnes choses. Malheureusement, cette petite coquine de lune décide justement de prendre quelques vacances et n’apparaît tout simplement pas malgré les supplications de gens affolés et déçus de devoir annuler la “méga teuf” qui devait suivre.

C’est là qu’intervient l’un des héros de notre histoire. Protecteur du village, il/elle sera rapidement mandaté afin de résoudre le mystère de l’astre fuyard ainsi que refroidir les ardeurs du clan vénérant le soleil voyant là une excellente occasion d’agrandir son territoire, avec d’ailleurs une petite condition au passage: celle de vous voir sacrifier dans les trois jours « vous » qui représentez le passé.

La petite subtilité réside dans le fait que selon vos réponses aux différentes séances de dialogues, vous obtiendrez certains traits de caractère utiles pour débloquer certaines conversations. Serez-vous brave, rusé, rempli de fierté ? À vous de voir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

7 personnages pour le moins différents.

Dans Moon Hunters, pas moins de 7 héros (dont trois à débloquer) possédant chacun leurs petites histoires sont à votre disposition afin d’entamer l’aventure et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont tous extrêmement différents voir complémentaires lorsque l’on joue à plusieurs.

Cependant, une grande différence de force se fait sentir et on a tôt fait de trouver les héros les plus puissants pour ne finalement jouer que ceux-là. Pourtant sur le papier, certains se révèlent réellement originaux (mention spéciale à la barde qui, selon les notes jouées, l’effet de la magie diffère). Malheureusement ils se révèlent tout simplement pénibles à jouer, particulièrement en solo.

Et ça recommence encore et encore…

Concrètement le but du jeu consiste à préparer le mieux possible son personnage en vue de combattre le boss final à la fin des 5 jours que dure une partie. Pour cela, il faut parcourir les niveaux, augmenter ses statistiques et gagner de l’argent afin d’acheter les améliorations d’attaque indispensables pour remporter cette dernière bataille avec bien sûr en parallèle une recherche d’indices permettant de découvrir la vérité sur la disparition de la lune.

Il faut savoir que parcourir un niveau enlève une journée au compteur, il convient donc de bien choisir son chemin. A la fin de chaque zone, les héros montent le camp pour la nuit permettant diverses actions comme chasser, observer les étoiles, cuisiner ou simplement dormir,tout ceci augmentant les différentes statistiques des personnages.
Le jeu se révèle relativement facile hormis quelques ennemis pénibles que l’on peut rencontrer dès le début. Mais aucun ne vous posera réellement de problème.

Bref, se frayer son chemin jusqu’à arriver à défaire le boss prendra au alentour d’une heure… Si vite que ça ? Eh bien oui, mais Moon Hunters applique la méthode du film « un jour sans fin » et nous propose de recommencer plusieurs fois la quête en changeant de héros et/ou de village de départ afin d’en compléter toute l’histoire.
Chaque partie finie en ajoutant de nouvelles zones à explorer jusqu’à réussir à trouver le cheminement menant à la meilleure fin, sachant que le monde se reforme de manière procédurale à chaque partie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le pixel arts en toile de fond

Graphiquement, il serait impossible d’émettre un quelconque jugement tant ce type de graphisme est particulier. En gros, on aime ou on déteste, mais le juste milieu n’existe pas vraiment.

Les artworks eux sont très jolis et collent parfaitement avec le style général du jeu.
On peut juste souligner une certaine diversité dans les décors entre les montagnes enneigées ou non, les forêts, les marais et autres. L’invitation au voyage reste plaisante, il est juste un peu dommage que rien ne ressemble plus à une case forêt qu’une autre case forêt.

Niveau sonore, l’ambiance est un peu minimaliste et on ne retiendra pas vraiment les musiques relativement génériques (les voix des cinématiques ont été intégralement doublées en français).

À deux,voir plus, c’est mieux.

Jouable jusqu’à 4 en local ou en ligne, le jeu gagne en intérêt une fois que l’on est accompagné. D’autant que les personnages se prêtent très bien à la coopération.
Le niveau des ennemis s’adapte de lui-même au nombre de joueurs présents.
Malgré tout Moon Hunters reste un peu trop répétitif et recommencer sans arrêt la même quête de zéro renforce encore un peu plus cette impression.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au final plein de bonnes idées, un peu mal exploitées.

Pour conclure, Moon Hunters est un véritable patchwork d’idées intéressantes sur le papier (le nombre de personnages, le fait de recommencer avec de nouvelles zones à explorer, le système de traits selon les réponses). Mais malheureusement aucune ne parvient réellement à convaincre en jeu, contrebalancées par plusieurs défauts (personnages déséquilibrés, peu de nouvelles choses à faire entre chaque partie, les traits n’apportent que peu au jeu). Tout ceci est d’autant plus dommage que l’on sent le travail fourni derrière le titre.

Malgré tout, Moon Hunters reste une expérience intéressante à faire principalement entre amis en espérant pourquoi pas un second épisode plus abouti.

 

Good
  • Jouer à 4 en ligne ou en local
  • De nombreuses idées originales... (voir conclusion)
Bad
  • Malheureusement gâché par de petits défauts (voir conclusion)
  • Répétitif
6
Juste

Leave a Reply

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.