Vous êtes ici : Accueil » Test de My Friend Pedro : Matrix à la sauce mexicaine

Test de My Friend Pedro : Matrix à la sauce mexicaine


My Friend Pedro est un jeu indépendant qui s’inscrit dans la lignée du Run and Gun basé sur un jeu Adobe Flash MFP : My Friend Pedro créé en 2014. DeadToast Entertainment a pris ce jeu flash comme base pour développer son jeu sur PC, Xbox One ainsi que sur Nintendo Switch pour une sortie en 2019 puis cette année sur PlayStation 4.

Victor Agren, seule et unique personne à la charge de DeadToast Entertainment, faisait partie de Media Molecule et a travaillé sur LittleBigPlanet 1 et 2. Il quitte Media Molecule en 2013 avant de fonder son propre studio puis de créer un jeu web en 2014 : MFP My Friend Pedro.

Le développeur a ensuite fait aboutir celui-ci pour créer un vrai jeu simplement intitulé My Friend Pedro qui est sorti sur PC, Xbox One ainsi que sur Nintendo Switch en 2019 puis cette année sur PlayStation 4.

Gameplay ou « Tireur Yamakasi »

Dans My Friend Pedro, nous évoluons en 3D sur un plan 2D en allant de gauche à droite. Pour avancer, nous pouvons sauter, faire des sauts muraux, rouler, faire quelques pirouettes ou encore ralentir le temps en plus de tirer sur vos ennemis avec différentes armes.

Notre personnage, sous ses airs de Deadpool, voyage dans un univers barré assaisonné de goûteux dialogues remplis de références de la part de Pedro.

L’objectif du jeu est simple : il faut avancer et abattre les ennemis pour pouvoir compléter le niveau le plus rapidement possible mais aussi avec un style à toute épreuve.

Un multiplicateur de score apparaît lorsque vous tuez avec style ce qui vous permettra de montrer votre meilleur score au monde entier dans les leaderboards mondiaux.

My Friend Pedro n’a pas un scénario très développé et on peut le raconter très simplement. Nous suivons simplement notre ami imaginaire Pedro la banane qui nous plonge dans une vendetta contre quelques chefs de la mafia.

Nous affrontons donc leurs nombreux sous-fifres à travers une quarantaine de niveaux un peu courts et peu variés mais chacun d’entre eux amène une petite mécanique de gameplay supplémentaire ce qui n’empêche pas de sentir une certaine redondance tant dans les niveaux que dans la musique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De nouveaux puzzles, de nouveaux ennemis, une nouvelle arme, tout ceci s’accumule pour former, à la fin du jeu, des niveaux plutôt complexes où la maîtrise des déplacements ainsi que des timings et du tir seront de mise.

Les gunfights du jeu deviennent de plus en plus complexes, avec une forte nervosité, mais la visée connaît quelques menus problèmes. Ajoutez à cela la possibilité d’esquiver faisant tournoyer notre personnage pour éviter les balles ennemies en même temps qu’il tire.

Notre personnage peut d’ailleurs tirer sur deux cibles en même temps en akimbo pour ajouter du fun à notre partie mais, comme pour la visée, cela manque de précision.

Le jeu se rend tout de même accessible à tous avec trois modes de difficulté mais perd de son intérêt en mode Normal puisque le jeu devient trop simple en n’offrant que des ennemis en masse qui ne représentent pas vraiment une menace. Après avoir découvert tous les mouvements à notre disposition, il nous suffit de foncer sans réfléchir et tirer.

L’environnement servira aussi d’arme pour notre héros qui pourra balancer les membres déchiquetés d’un ennemi défunt, des poêles voire même un skateboard sur ses adversaires pour les tuer instantanément.

Les poêles et divers panneaux permettront de faire des ricochets pour atteindre directement vos cibles afin d’augmenter davantage le score du niveau.

Graphismes

Le jeu est plutôt beau, surtout comparé à sa version Flash et surtout en sachant qu’il a été développé par une seule et unique personne. La plupart des décors reçoivent un soin particulier et puis l’action reste très fluide et ce, malgré les nombreux effets, tel que le bullet-time, qui rendent bien en jeu.

En revanche, certaines animations laissent à désirer et frôlent le dérangeant et l’étrange tant elles sont un peu rigides. De plus, presque tous les niveaux du jeu restent ternes manquant cruellement de couleurs chatoyantes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On finit par presque revoir les mêmes décors dans des teintes grises et des environnements industriels qui n’aident pas à sortir de cette redondance.

Un certaine monotonie musicale

Pour finir, bien que l’on retrouve quelques thèmes musicaux électro assez agréables contre certains boss, les autres musiques du jeu restent, il faut l’avouer, redondantes voire même oubliables. La bande-son n’est pas mauvaise mais monotone. Les cinématiques n’ont pas de doublages. En revanche, la plupart des bruitages dans les différents niveaux font le café.

Conclusion

Le jeu My Friend Pedro est un bon shooter décalé qui saura plaire à ceux qui y joueront. Malgré quelques tares au niveau de la visée, une répétitivité évidente et des couleurs ternes, les amateurs de speedrun ou de scoring sauront s’y amuser.

Vous y retrouverez un jeu fun et décomplexé où vous pourrez vous défouler lors d’actions pleines de style.

Malgré ses différents accrocs, il est à noter que pour un jeu développé par une seule personne, le résultat reste vraiment respectable.

Good
  • Gunfights stylés
  • Gameplay fun et décomplexé
  • Chaque stage apporte une petite évolution
  • Amusant avec les modes plus difficiles
Bad
  • Redondant dans la direction artistique et les musiques
  • Visée peu précise
  • Très court : 4/5 h de jeu
6
Juste
Written by
Bonjour à tous, je me présente Maxime, aka « Makuto ». J’ai 23 ans et j’aime bien tout ce qui touche à l’animation et la bande dessinée. Je suis aussi passionné par les jeux vidéo depuis mon plus jeune âge pour les nouvelles histoires qu’ils me font vivre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.