Vous êtes ici : Accueil » Test Destiny Connect – Tick-Tock Travelers : quand les rouages du temps s’arrêtent

Test Destiny Connect – Tick-Tock Travelers : quand les rouages du temps s’arrêtent


Dernier sorti de l’éditeur Nippon Ichi Software et arrivé le 22 octobre, Destiny Connect est un RPG à l’ancienne qui prend les voyages dans le temps comme base de son aventure !
Destiny Connect est disponible sur Playstation 4 et Nintendo Switch avec des textes et un doublage anglais qu’il sera malheureusement impossible à changer en français.
Nippon Ichi Softwate nous a habitué à des jeux avec des styles très différents mais qui brillaient par leurs qualités comme Labyrinth of Refrain : Coven of Dusk ou alors les derniers Disgaeas en date, nous allons donc pouvoir découvrir à travers ce test si Destiny Connect fera de même !

Quand le temps s’arrête

Destiny Connect – Tick-Tock Travelers nous projette dans un monde enfantin où l’on suivra les aventures de Sherry notre héroïne et Pegreo un ami peureux et comique dans la ville de Clocknee.
Au début de l’aventure, nous découvrons les préparatifs de la famille de Sherry afin que ceux-ci puissent passer la nouvelle année ensemble. Pour cela, Sherry mettra la main à la pâte en allant en ville (celle-ci étant en fête pour le nouvel an) afin de voir sa tante pour récupérer une tarte et elle en profitera pour découvrir que des événements mystérieux se sont passés dans un quartier assez reculé.
A ce moment-là, elle se fera donc accompagner par Pegreo qui lui proposera de la raccompagner à son domicile, celle-ci refusant et préférant faire un crochet par la fameuse zone mystérieuse en bordure de la ville de Clocknee.
Obligé de suivre notre héroïne, nos deux comparses se retrouvent face à un cratère d’où sort une créature mécanique essayant de les agresser. Ils se verront sauver par un autre enfant rappelant à Sherry le héros d’un film qui passait à la télé chaque nouvel an.
Notre jeune sauveur nous conseillera alors de ne pas sortir ce soir car cela pourrait être dangereux et de faire en sorte que notre famille fasse de même, ce qu’il ne sera évidemment pas le cas.
Une fois rentrée à la maison, Sherry part avec sa mère en ville une nouvelle fois pour profiter des derniers instants de l’année avec elle. Malheureusement, le temps s’arrête et seulement quelques personnes restent capables de se mouvoir dont Sherry et sa mère qui se retrouvent séparées et doivent alors se retrouver.
De retour chez elle, Sherry trouve par hasard dans le bureau de son père, un robot assez familier qui se prénomme Isaac et qui dit être là pour la protéger et que l’on découvrira être une machine à remonter dans le temps quelques temps après ces évènements.
Notre but sera alors de sauver le cours du temps en voyageant à travers les époques pour défaire ce qui c’est fait par le passé et ainsi faire reprendre le cours du temps à la ville de Cloknee.
Une histoire passionnante et prenante malgré un départ assez retenu, c’est ce que propose Destiny Connect à travers ce jeu.
Nous allons pouvoir maintenant en savoir un peu plus sur les mécaniques de ce jeu aussi mignon que difficile.

Des mécaniques avec des airs de déjà-vu

Destiny Connect se trouve être un jeu assez linéaire mais proposant un système de combat aux tours à tours comme nous les avions déjà vu par le passé.

Avant un affrontement, vous aurez à choisir (ou non) si vous avez la priorité d’attaque. Pour cela, vous devrez surprendre le monstre en l’engageant par derrière mais si c’est lui qui fait ça, vous vous retrouverez en mauvaise posture et devrez subir les agressions de vos opposants avant de pouvoir faire quoi que ce soit.

Une fois le combat engagé, vous aurez sur votre gauche l’ordre de jeu de vos personnages et votre sélection d’action, bien sûr, celles-ci seront :

  • L’attaque, vous ferez une attaque directe avec votre arme
  • La défense, réduisant avec efficacité les dégâts subis
  • Un sort, ceux-ci dépendent donc de vos équipements et avec quel personnage vous jouez
  • L’utilisation d’objets divers, offensifs et défensifs
  • Finalement la fuite

Les combats sont organisés aux tours à tours sans jauge spéciale ou d’action particulière, ce qui peut vous rendre nostalgique en vous rappelant certains anciens rpgs.
Lors de vos affrontements, qui seront selon votre niveau d’avancée dans le jeu assez bien dosé en termes de difficulté, vous devrez tirer avantage de chaque personnage et de leurs types d’attaques en priorisant la survie de Isaac sans lesquels le combat s’arrête inopinément. La défense sera parfois la meilleure solution vous permettant de mettre quelques soins à exécution.

Chaque combat vous récompensera par de l’expérience et de l’argent, sans oublier parfois quelques objets. Il vous sera cependant indispensable de prioriser certains affrontements pour améliorer vos sorts et récolter des engrenages afin d’améliorer Isaac.

En effet, Isaac étant une machine assez futuriste à voyager dans le temps, il ne vous faudra que peu de temps afin de découvrir qu’il peut être amélioré grâce à un peu d’argent et d’engrenages que vous récolterez au grès des combats assez fréquents.

Bien sur le jeu propose une carte en 3D mais celle-ci est utilisée par zones permettant ainsi de se téléporter à des lieux plus précis mais aussi de découvrir chaque zone à son rythme, trésors compris.

Finalement vous aurez aussi un système d’équipement permettant à vos personnages d’arborer de nouvelles statistiques pour être plus efficace en combat, mais cela n’affectera pas les personnages visuellement.

En avance sur son temps ?

Destiny Connect est un jeu qui se veut d’une patte graphique digne d’un dessin animé mais celui-ci perd son sens notamment quand nous découvrons les limitations dues à la console de chez Nintendo :
Des textures baveuses faisant se confondre la limite entre certains objets et le personnage , sans compter le manque de lisibilité lors de phases d’exploration malgré le fait de pouvoir approcher la caméra de façon à avoir Sherry ou Pegreo proche de nous tel que sur la capture d’image ci-dessus (les déplacements génèrent eux-mêmes des flous et mettent quelques temps à devenir nets).
Un maniement de personnage difficile au vue du temps de réponse entre les actions faites au joystick et en jeu ( environs 0.7 seconde ) ce qui fait de l’utilisation de la course des personnages quasiment une difficulté car on a du mal à s’arrêter devant un monstre ou un obstacle.

Bien sûr, cela affecte l’expérience de jeu mais les décors sont assez détaillés pour nous permettre de facilement nous déplacer même si le manque de grande variété de décors provient du fait d’être en ville.
Les personnages, eux, sont assez bien modélisés et leurs expressions sont marquées et permettent de bien mettre en scène chaque action. On notera même quelques clins-d ’œil comme par exemple l’anneau sur la tête d’Isaac rappelant les montres à gousset.
L’ambiance globale du jeu est claire et prenante, les musiques entrainantes en début de partie laissent peu à peu le mystère et l’inquiétude prendre place dans ce monde ou tout c’est arrêté. Cependant, celles-ci ne sont que d’ambiance et n’invitent pas à profiter d’elles.

Rouillé ou fonctionnel ?

Nippon Ichi Software a réussi à créer un jeu avec une ambiance maîtrisée et une histoire prenante malgré la linéarité de son écriture et l’effet de nostalgie que celui-ci provoque.
En effet Destiny Connect est un jeu qui se verra sans aucun doute satisfaire les anciens adeptes de RPGS aux tours à tours sans effet ou mécanique superficielle. Mais cela est à double tranchant.
Des joueurs plus récents et habitués à des jeux plus dynamiques auront tout autant de mal à se plaire dans ce jeu qui vous prend un peu par la main pour vous réapprendre chaque chose simplement sans pour autant rendre les combats plus simples.
Nous regretterons plusieurs choses, la première étant le manque d’optimisation du jeu qui ne manquera pas de vous faire batailler quant aux contrôles mais aussi la qualité globale due au moteur de jeu trop gourmand utilisé.
Globalement Destiny Connect est un jeu qui s’adresse à tous les joueurs qui aiment les combats tours à tours dans des univers enfantins de dessins animés avec une touche de mystère et n’étant pas trop exigeant quand au temps d’adaptation en ce qui concerne la maniabilité du titre.

Good
  • Difficulté correcte
  • Combats simples
  • Style graphique enfantin
Bad
  • Maniabilité difficile sur Nintendo Switch
  • Graphisme en deçà de ce que l’on pourrait attendre de la console
  • Linéarité de l’histoire
5.5
Moyen
Written by
Passionnée de jeux d'actions , FPS entres autres j'adore l'univers informatique tout autant que le jeu.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.