Vous êtes ici : Accueil » Test de Eyes of Ara : L’énigme à portée de main

Test de Eyes of Ara : L’énigme à portée de main

Certains jeux demeurent et demeureront des incontournables classiques du jeu vidéo de par leur univers ou leur gameplay sortant de l’ordinaire. Dans le cas des jeux de recherche à la 1ère personne, on pourrait citer des monuments tels que la série des « Myst » ou « l’Amerzone ». Suite a ces jeux servant une valeur étalon, de nombreux éditeurs s’engouffrent dans la brèche avec des titres plus ou moins réussis tels que « Safecraquer » ou encore le génial « The Witness » pour parler de titres récents. En octobre 2017, le studio « 100 stones interactive » a sorti son premier jeu d’abord destiné aux appareils mobiles et sur PC : « Eyes Of Ara ». Et c’est aujourd’hui soit deux ans plus tard que la Switch accueille ce titre sur son propre store…

J’arrive sur une île…

Le scénario n’est pas très clair, notre personnage débarque sur une île via une petite embarcation à moteur avant de se rendre à la porte du château dressé devant lui. Après quelques petites recherches, il parvient a entrer à l’intérieur de la bâtisse et découvre qu’elle regorge de mystères.

Petit à petit, on apprendra l’histoire du château et de ses anciens occupants ainsi que la raison qui les a poussés à venir habiter loin de tout. Cependant, rien de bien intéressant sur notre propre présence en ces lieux.

L’histoire sert surtout de prétexte pour mettre des énigmes sur notre route.

Eyes of Ara

De la souris aux joycons

Principal changement dû à la plateforme, « Eyes of Ara » peut maintenant se jouer de deux façons différentes : la première dite classique se rapproche du jeu sur tablette et demande de prendre la console en mode portable afin de profiter de son écran tactile. Évidemment, il est impossible de jouer de cette façon si on souhaite avoir l’image sur la télévision, c’est pour cela qu’un des Joycons va être mis à contribution et servira de télécommande afin de pointer l’objet qu’on souhaite manipuler.

Cette méthode bien que relativement pratique n’égale pas notre bonne vieille souris d’autant que la manette doit être recalibrée régulièrement afin que celle-ci reste bien droite (heureusement, on peut très simplement toucher le bord de l’écran avec le pointeur). Ceci dit, elle ne se révèle pas non plus désagréable et, après un petit temps d’adaptation, elle se laisse dompter sans problème.

En ce qui concerne le jeu en lui-même, il reste identique à ses anciennes versions, les énigmes sont plaisantes et on ne reste pas des heures bloqué devant l’une d’entre elles.

En pratique, on se retrouve devant un clone de Myst en version simplifiée où on ne peut que se déplacer dans une pièce mais il reste possible de tourner sur 360 degrés pour repérer chaque indice. Il y a également un inventaire permettant de voir et de manipuler les objets dans tous les angles (certaines énigmes utilisent ce principe) sachant que certains items peuvent aussi se combiner entre eux. Bref, nous sommes sur un terrain plus que connu.

Un jeu de 2017 venu des smartphones

Il y a deux ans déjà, le jeu n’était pas une référence de graphismes d’autant qu’il a été créé dans le but d’être utilisable sur un simple smartphone alors, évidemment, avec deux années de plus, le résultat est tout sauf impressionnant.

Cependant, la direction artistique soignée fait correctement le job et le château colle bien dans le (minuscule) scénario dans lequel on parcourt ses différentes pièces à la recherche de nouvelles étapes à franchir.

La musique, quant à elle, sait être discrète et ne reste pas vraiment dans les mémoires. Au moins, elle ne déconcentre pas le joueur en pleine réflexion.

Niveau durée de vie, vous verrez la fin de l’aventure entre 15 à 20 heures de jeu selon votre rapidité à résoudre les différentes énigmes.

En clair, c’est Myst en moins bien ?

La comparaison avec les ténors du genre est juste inévitable tant The Eyes Of Ara s’en inspire et pour être franc, par moments, il fait pâle figure devant un « Myst » ou un « The Witness« . Cependant, il détient son propre charme et sa difficulté revue a la baisse le désigne totalement si on veut s’initier au genre avec un titre abordable ou juste si on souhaite un jeu de recherche pas trop prise de tête pour se caler une dent creuse le temps d’une journée pluvieuse ou d’un soir d’hiver.

Maintenant, comme d’habitude, c’est au joueur de décider ce qu’il recherche d’autant qu’il est trouvable sur pas mal d’autres plates-formes ce qui donne d’autant plus de chances de le trouver en promotion.

Good
  • La diffuculté non rebutante
  • La direction artistique soignée
Bad
  • Graphiquement un peu daté
  • Rien de vraiment neuf pour cette version
6
Juste
Written by
Bonjour à tous, je me présente Maxime, aka « Makuto ». J’ai 21 ans et j’aime bien tout ce qui touche à l’animation et la bande dessinée. Je suis passionné par les jeux vidéo depuis mon plus jeune âge pour les nouvelles histoires qu’ils me font vivre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.