Vous êtes ici : Accueil » Test de Mundaun : Une histoire d’horreur en noir et blanc

Test de Mundaun : Une histoire d’horreur en noir et blanc

Le titre développé par Hidden Fields, Mundaun, nous embarque dans la petite vallée fictive de Mundaun située dans les Alpes Suisses pour une aventure horrifique aux allures de croquis sur un vieux carnet de voyage.

La Vallée de l’étrange

C’est donc dans ces hauteurs, embrumé et le cœur lourd, que le personnage principal, Curdin, va vivre une véritable descente aux enfers. De retour sur les terres qui l’ont vu naître, le jeune homme vient enquêter sur la mort tragique de son grand-père, décédé dans un étrange incendie.

Malheureusement, Curdin va apprendre malgré lui qu’il est simple de passer de chasseur à proie. En effet, il va régulièrement croiser le chemin du Malin, seulement armé de ses interrogations notées dans son carnet et de ce qu’il trouve durant ses recherches dans la vallée.

C’est donc dans ce contexte que nous découvrons Mundaun avec ses énigmes, ses portes à ouvrir et le tout englobé dans une ambiance dérangeante à l’instar de Kôna présenté par le studio Parabole en 2017.

Le conte horrifique présente tout de même une histoire plutôt bien construite se suivant avec un certain intérêt. Le mystère et les explications sont assez équilibrés pour ne pas se perdre dans une marée de questions. Il nous offre aussi des moments de rupture de ton avec une tête de chèvre assez bavarde.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un jeu sans saturation

Bercé par de bonnes musiques, le jeu nous transporte en dehors des conventions habituelles tout d’abord par la direction artistique avec ses nuances de gris et l’effet crayonné à la main des images.

En effet, les textures semblent parfois avoir été gribouillées puis appliquées sur des modèles 3D assez sommaires. La plupart des personnages sont difficiles à regarder sans se sentir mal à l’aise tant dans leur aspect que dans certaines de leurs actions comme la petite fille que Curdin croise souvent et qui le fixe tout le temps.

Ensuite, par la technique, avec des animations et des effets spéciaux très cheap. On peut bien évidemment produire des flammes en brûlant la paille sachant que tout ceci a l’air d’avoir 10 ans de retard dans leur animation et les ombres n’ont pas une définition assez haute pour afficher leur forme.

Toute cette technique un peu obsolète apporte une légère sensation de malaise au fil de la progression. Bien que tout cela ressemble à un cache-misère, il faut bien comprendre que l’essentiel de Mundaun se trouve ailleurs.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Folklore d’horreur et jeu d’énigmes

Conte horrifique où se côtoient réalité et folklore, le jeu se présente comme une enquête aux frontières du réel. Curdin se doit d’inspecter son environnement afin de progresser. De la clé pour ouvrir une porte à la lanterne permettant de suivre des ombres, les objectifs se ressemblent. Mundaun fait tout pour diversifier son approche avec des séquences en dehors de l’ordinaire à l’image d’un passage de recherche à travers la ville ou d’un autre où votre choix aura de fortes répercussions pour la suite. On pourra voir quelques affrontements, avec un râteau puis un fusil, mais les ennemis restent plutôt faciles à éviter.

Le système de peur, chose promise par le studio, n’est qu’un simple système de points de vie se rechargeant lorsque le joueur se met à l’abri. Les pouvoirs que recevra Curdin, présenté comme de la corruption sur sa main, lui permet de tordre la réalité ainsi que de revivre des événements du passé. Tout reste tout de même scripté ne laissant aucunement l’utilisation des pouvoirs à la réflexion. Les objets importants ne sont placés qu’à quelques pas des zones où ils sont nécessaires et les rares énigmes se trouvent être plutôt simples.

Le joueur peut découvrir au fur et à mesure de l’aventure dans les trois grandes zones du jeu des refuges avec un point de sauvegarde en plus de quelques objets intéressants à récupérer comme le café permettant de vous octroyer de la résistance mentale.

Le joueur n’est tout de même pas totalement lâché dans les montagnes de Mundaun et le jeu lui prend quelques fois par la main pour le ramener vers le droit chemin. On peut trouver çà et là des bougies judicieusement placées sur notre route pour retrouver le chemin lorsque la nuit tombe sur la vallée ou directement par une phrase de Curdin annonçant que la zone n’a pas été suffisamment fouillée.

Le jeu s’offre tout de même quelques jump scares assez efficaces grâce à l’ambiance du jeu.

Conclusion

C’est donc dans une atmosphère lourde et dans un cadre sortant des conventions que Mundaun nous plonge dans un coin au milieu de nulle part où mener l’enquête est plutôt plaisant. Malheureusement, le jeu se révèle rapidement plutôt pauvre. Les affrontements sont facilement contournables et, malgré la mise en place d’une bonne ambiance sombre et dérangeante, la technique utilisée donne un certain goût d’animation et d’effets spéciaux assez datés. Si pour vous l’ambiance et l’histoire sont les plus importants dans un jeu vidéo, nous vous conseillons de vous plonger dans l’aventure Mundaun.

Good
  • Un cadre qui sort de l’ordinaire
  • Une ambiance pesante qui touche beaucoup
  • L’enquête suit bien son cours
  • Bonnes musiques
Bad
  • Infiltration et affrontements trop faciles
  • Animation trop datée
6.5
Juste
Written by
Bonjour à tous, je me présente Maxime, aka « Makuto ». J’ai 23 ans et j’aime bien tout ce qui touche à l’animation et la bande dessinée. Je suis aussi passionné par les jeux vidéo depuis mon plus jeune âge pour les nouvelles histoires qu’ils me font vivre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.