Vous êtes ici : Accueil » Test de Railway Empire : Nintendo Switch Edition – L’empire américain des chemins de fer

Test de Railway Empire : Nintendo Switch Edition – L’empire américain des chemins de fer

Railway Empire : Nintendo Switch EditionRailway Empire nous embarque dans l’Amérique du XIXème siècle, à la tête d’une entreprise ferroviaire devant relier par la voie ferrée, les différentes villes du pays.

D’abord sortit sur PC, PlayStation 4 ainsi que Xbox One le 26 janvier 2018, le jeu de l’éditeur Kalipso et des développeurs de chez Gaming Minds Studios se porte ensuite sur Nintendo Switch le 14 février 2019 et ressort avec Railway Empire : Nintendo Switch Edition le 19 Juin 2020.

En effet, après Patrician IV et Port Royale 3, les deux studios ont remis le couvert pour créer le jeu à tableau simulateur d’entreprise de chemin de fer.

Vers la conquête ferroviaire

Le principe du jeu reste, en soit, plutôt simple puisqu’il s’agit de relier les différentes villes de la carte sur laquelle nous jouons, par train pour devenir le magnat de la voie ferrée.

La mécanique de construction se fait assez simplement. Nous commençons par créer une gare dans une ville ou à côté d’une entreprise puis une deuxième, avant de les relier avec des rails.

Suivant si nous souhaitons augmenter le transport de passagers et de courriers ou bien de marchandise, nous pouvons respectivement placer notre gare en plein centre-ville ou en aux abords de la zone industrielle.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le tracé de votre voie, lui, prend tout de suite en compte les différents reliefs de la carte et adapte ses courbes ainsi que son coût. Par exemple, même si un chemin direct vers la prochaine gare se trouve être le plus rentable, il est possible que la construction d’un tunnel ou d’un pont augmente fortement le prix d’installation de cette voie-ci.

De plus, le tracé indique le pourcentage de pente subit par notre locomotive et si elle se trouve être trop forte, la descente sera plutôt aisée, mais la remontée risque d’être plutôt difficile pour les véhicules de départ.

Maintenant que nos gares sont reliées, il faut gérer le fait que deux trains peuvent se rencontrer et se rentrer dedans avec une voie d’évitement. Pour se faire, rien de plus simple, il faut créer une autre voie reliée à la première puis ajouter une signalisation de sens sur chacune des deux voies pour que les locomotives puissent s’arrêter en cas de croisement.

Il est donc nécessaire de planifier nos voies afin de pouvoir optimiser les échanges entre les villes.

Mais le transport de marchandises et de passagers n’est pas la seule chose à faire dans le jeu. En effet, Railway Empire nous propose des objectifs à remplir avant une année du jeu donnée. Il est donc évident qu’il faut les remplir en priorité si nous ne voulons pas que la partie soit finie et devoir tout recommencer.

Même si ceux-ci nous brident dans notre liberté de jeu, ils nous permettent de mieux appréhender les différentes mécaniques du jeu qui restent anecdotiques lorsque l’on suit le tuto qui est avare en informations et ne s’affiche qu’avec des info-bulles plus gênantes qu’autre chose.

Sans oublier que l’interface manque un peu d’ergonomie, surtout dans les premières parties où il est difficile de trouver des informations bien précise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une campagne emplie d’Histoire

Le mode Campagne du jeu se divise en chapitre avec des objectifs plutôt variés et originaux, prenant aussi compte d’une certaine réalité historiques de vos missions. Nous devrons donc donner naissance aux plus grands chemins de fer alors que la guerre de Sécession nous fera plutôt opter pour l’effort de guerre plutôt sur notre expansion économique.

Sans oublier une course à la conquête des chemins de fer qui ne se fera pas sans d’autres adversaires convoitant aussi le titre de grand maniât du train.

Ceux-ci n’auront aucun scrupule à nous mettre des bâton dans les roues voire même vous voler vos actions en bourse jusqu’à racheter toute votre entreprise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous devons donc les surveiller et ne pas hésiter à leur faire à l’envers en sabotant leurs infrastructures, en les espionnant ou en engageant des bandits pour leur voler leurs technologies ou ralentir leurs lignes.

En revanche, même s’il y a de quoi s’occuper dans le jeu, une fois les mécaniques de gameplay prises en main, le jeu se montre très répétitif. Donc, si vos chemins de fer sont bien optimisés entre vos gares, il ne vous reste plus qu’a accélérer le temps et voir votre argent augmenter.

Du Western dans le son comme dans l’image

Au niveau des graphismes, sur Nintendo Switch tout du moins, le jeu souffre beaucoup d’aliasing, surtout en mode portable, ce qui fait légèrement plisser les yeux. Autrement, le reste tient plutôt bien la route, de même que la musique nous accompagnant lors de’ nos parties. Celle-ci se pose bien dans le cadre d’un jeu de gestion nous emmenant dans l’Amérique de XIXe avec ses sonorités de Western.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le jeu nous immerge dans le western dans son image comme dans sa musique, dans l’ambiance de l’industrialisation ainsi que du changement drastique que votre compagnie de chemin de fer apportera au monde.

Conclusion

Enfin, l’on peut dire que Railway Empire est un bon représentant des jeux de gestions, et ce, malgré quelques tares qui ne lui permettent pas s’adresser aux néophytes du genre, comme le tutoriel avare en informations. En effet, le jeu est assez difficile à prendre totalement en main, mais il restera plaisant pour les joueurs recherchant de la complexité ainsi que de la profondeur dans un jeu à tableau.

Good
  • Quelques bonne options économiques
  • Outils de construction rudimentaires mais efficaces
  • Durée vie solide
Bad
  • Tutoriel trop léger
  • Objectifs qu'on anticipe trop facilement
  • Interface qui manque parfois de clarté
  • Assez répétitif une fois les mécaniques assimilées
6.5
Juste
Written by
Bonjour à tous, je me présente Maxime, aka « Makuto ». J’ai 23 ans et j’aime bien tout ce qui touche à l’animation et la bande dessinée. Je suis aussi passionné par les jeux vidéo depuis mon plus jeune âge pour les nouvelles histoires qu’ils me font vivre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.