Vous êtes ici : Accueil » TEST Street Fighter 30th Anniversary Collection : La compilation ultime ?

TEST Street Fighter 30th Anniversary Collection : La compilation ultime ?

Editée et développée par Capcom, Street Fighter 30th Anniversary Collection est une compilation regroupant pas moins de douze titres issus de la série culte de jeux de combat et a vu le jour sur PC, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch le 29 mai 2018 pour fêter les 30 ans de la licence avec un peu de retard.

Capcom est connu pour avoir été à la tête de différentes séries cultes telles que Street Fighter, Devil May Cry, Resident Evil ou bien encore les Mega Man.

D’ailleurs, vous pouvez retrouver ci-dessous les jeux que comporte cette compilation :

  • Street Fighter (Date de sortie : août 1987 ; Plate-forme : Jamma Personnalisé)
  • Street Fighter II : The World Warrior (Date de sortie : Mars 1991 ; Plate-forme : CP System Jamma ou autrement appelée CPS-1)
  • Street Fighter II’ : Champion Edition (Date de sortie : Avril 1992 ; Plate-forme : CP System Jamma ou autrement appelée CPS-1)
  • Street Fighter II’ : Hyper Fighting (Date de sortie : Décembre 1992 ; Plate-forme : CP System Jamma ou autrement appelée CPS-1)
  • Super Street Fighter II : The New Challengers (Date de sortie : Octobre 1993 ; Plate-forme : CP System II Jamma ou autrement appelée CPS-2)
  • Super Street Fighter II Turbo (Date de sortie : Mars 1994 ; Plate-forme : CP System II Jamma ou autrement appelée CPS-2)
  • Street Fighter Alpha : Warrior’s Dreams (Date de sortie : Juin 1995 ; Plate-forme : CP System II Jamma ou autrement appelée CPS-2)
  • Street Fighter Alpha 2 (Date de sortie : Mars 1996 ; Plate-forme : CP System II Jamma ou autrement appelée CPS-2)
  • Street Fighter Alpha 3 (Date de sortie : Juillet 1998 ; Plate-forme : CP System II Jamma ou autrement appelée CPS-2)
  • Street Fighter III : New Generation (Date de sortie : Février 1997 ; Plate-forme : CP System III Jamma ou autrement appelée CPS-3)
  • Street Fighter III : 2nd Impact – Giant Attack (Date de sortie : Octobre 1997 ; Plate-forme : CP System III Jamma ou autrement appelée CPS-3)
  • Street Fighter III : 3rd Strike – Fight for the Future (Date de sortie : Mai 1999 ; Plate-forme : CP System III Jamma ou autrement appelée CPS-3)

Notes des mises à jour : Retrait d’Akuma dans les matchs classés car trop avantagé par rapport aux autres personnages, filtre permettant de déterminer le niveau de connexion minimale de vos adversaires.

SCENARIO

Le premier Street Figher n’a pas de scénario à proprement parler, tout ce que l’on sait c’est que Ryu et Ken participent au tournoi d’arts martiaux afin de détrôner Sagat de son titre de champion

Dans Street Fighter II, l’histoire du jeu se déroule en 1993 après les événements de Street Fighter Alpha 3 qui ont eu lieu trois ans plus tôt après l’explosion de la base souterraine de M.Bison .

Le corps de ce dernier étant reconstitué par les scientifiques de Shadoloo, le dictateur décide, par la suite, de prendre sa revanche contre ses anciens ennemis en envoyant une invitation aux 8 meilleurs combattants des 4 coins du monde afin d’organiser un tournoi de Street Fighter.

Concernant les trois opus de Street Fighter Alpha, les événements de ces derniers se situent avant ceux de Street Fighter II.

Et, pour finir, les événements des différentes déclinaisons de Street Fighter III se situent après ceux de Street Fighter II, IV et V.

PERSONNAGES

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans Street Fighter 30th Anniversary Collection, 48 personnages font acte de présence mais peuvent aussi être jouables selon les séries de la franchise comme :

  • Adon (Street Fighter ; Street Fighter Alpha )
  • Akuma (Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha ; Street Fighter III)
  • Alex (Street Fighter III)
  • Balrog (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Birdie (Street Fighter ; Street Fighter Alpha)
  • Blanka (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Cammy (Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Charlie (Street Fighter Alpha)
  • Chun-LI (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha ; Street Fighter III)
  • Cody (Street Fighter Alpha)
  • Dan (Street Fighter Alpha)
  • Dee Jay (Super Street Fighter II)
  • Dhalsim (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Dudley (Street Fighter III)
  • E.Honda (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Elena (Street Fighter III)
  • Evil Ryu (Street Fighter Alpha)
  • Fei Long (Super Street Fighter II)
  • Gen (Street Fighter ; Street Fighter Alpha)
  • Guile (Street Fighter II ; Super Street Fighter II)
  • Guy (Street Fighter Alpha)
  • Hugo (Street Fighter III)
  • Ibuki (Street Fighter III)
  • Juli (Street Fighter Alpha)
  • Juni (Street Fighter Alpha)
  • Karin (Street Fighter Alpha)
  • Ken (Street Fighter ; Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha ; Street Fighter III)
  • Makoto (Street Fighter III)
  • M.Bison (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Necro (Street Fighter III)
  • Oro (Street Fighter III)
  • Q (Street Fighter III)
  • Remy (Street Fighter III)
  • R.Mika (Street Fighter Alpha)
  • Rolento (Street Fighter Alpha)
  • Rose (Street Fighter Alpha)
  • Ryu (Street Fighter ; Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha ; Street Fighter III)
  • Sagat (Street Fighter ; Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Sakura (Street Fighter Alpha)
  • Sean (Street Fighter III)
  • Sodom (Street Fighter Alpha)
  • T.Hawk (Super Street Fighter II)
  • Twelve (Street Fighter III)
  • Urien (Street Fighter III)
  • Vega (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)
  • Yang (Street Fighter III)
  • Yun (Street Fighter III)
  • Zangief (Street Fighter II ; Super Street Fighter II ; Street Fighter Alpha)

A savoir que certains opus que comporte cette compilation ne possèdent pas le roster plus complet qui soit car on peut donner comme exemple la présence de Guile en tant que personnage jouable dans les versions console de Street Fighter Alpha 3.

GAMEPLAY

Avant toute chose, il faut savoir que tous les opus que comporte cette compilation nous amènent à faire des combats en un contre un en deux rounds gagnants et que, pour remporter la partie, il faudra vider la barre de vie de votre adversaire afin qu’il puisse être mis KO ou sinon avoir une barre de vie plus grande que celle de votre adversaire une fois le temps imparti écoulé.

Concernant le premier Street Fighter, il faut savoir que son gameplay sur bornes d’arcade se faisait avec un joystick et deux touches qu’il fallait presser plus ou moins fort pour sortir des coups de poing et des coups de pied à variantes faibles, moyennes et fortes. D’ailleurs, ce système a été la cause d’endommagement des bornes d’arcade de la part des joueurs à cette époque.

Dans la version qui nous est présentée dans cette compilation, nous nous retrouvons avec un gameplay à six touches mais malheureusement celui-ci est très rigide. Rien que le fait de sortir un Hadoken dans ce jeu et atteindre son adversaire avec relève du miracle et on peut noter un déséquilibre dans les combats dû au fait que vos adversaires partent avec un net avantage par rapport à vous et ont plus de chances de vous mettre la misère que l’inverse. A oublier donc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Concernant les séries de Street Fighter II et de Super Street Fighter II, leur gameplay est tellement exceptionnel que leur prédécesseur a été très vite mis aux oubliettes.

Nous allons parler à présent de Street Fighter II : The World Warrior où vous pouvez jouer jusqu’à huit personnages dans le but de remporter le tournoi d’arts martiaux en affrontant les quatre boss à la fin du jeu qui, eux, ne sont pas jouables dans cette version.

Chacun des personnages possède un style de combat différent ainsi que leurs propres coups de spéciaux excepté Ryu et Ken qui sont identiques en tous points.

Dans ce jeu, on a tout ce qui est attaques à distance comme le Hadoken de Ryu et de Ken ainsi que le Sonic Boom de Guile entre autres.

Il est aussi possible de porter des coups spéciaux au corps-à-corps comme le Shoryuken de Ryu et de Ken ainsi que le Sommersault Kick de Guile entre autres sans oublier tout ce qui est coups spéciaux enchaînés comme la technique des mille mains de E.Honda ou bien le Tatsumaki de Ryu et de Ken entre autres.

A savoir qu’il est aussi possible d’effectuer des projections que ce soit pour envoyer votre adversaire au tapis ou bien le prendre dans son emprise pour lui infliger plus de dégâts etc.

Street Fighter II’ : Champion Edition propose, quant à lui, la possibilité de jouer avec les quatre boss comme Balrog, Vega, Sagat et M.Bison en plus des 8 personnages de base.

Les joueurs peuvent à présent s’affronter avec le même personnage ce qui n’était pas le cas dans The World Warrior tout cela avec une palette de couleurs différente pour chacun.

Les personnages gagnent aussi en vitesse mais ont eu également des améliorations au niveau de leur gameplay comme Ryu et Ken dont l’un est un adepte des Hadoken tandis que l’autre privilégie la puissance de ses Shoryuken sachant qu’en plus de cela, on a aussi par exemple la possibilité de produire plus facilement l’attaque électrique de Blanka entre autres.

Street Fighter II’ : Hyper Fighting augmente grandement la vitesse du jeu d’où l’appellation Turbo sur les versions console de l’époque et apporte aussi de nouveaux coups spéciaux pour certains personnages afin d’amener davantage de stratégie dans les combats comme par exemple le Tatsumaki de Ryu et de Ken qui peut être désormais effectué en plein saut ou bien le Kikô-Ken qui permet à Chun-Li de lancer des boules de feu.

En plus de cela, dans les combats joueur contre joueur, on peut noter des tenues différentes pour les personnages au lieu de palettes de couleurs à l’exception de M.Bison.

Maintenant on va traiter le cas de la série des Super Street Fighter II à commencer par The New Challengers qui apporte quatre nouveaux personnages : Cammy, Fei Long, Dee Jay et T.Hawk.

En plus de cela, on peut noter une différence visuelle pour Ryu et Ken dont l’un peut lancer des Hadoken de feu tandis que le second bénéficie d’un Shoryuken enflammé.

L’équilibre du jeu a aussi été revu et apporte de nouveaux coups à certains personnages et on peut aussi noter une modification de la priorité de certaines attaques.

Et pour finir, il est possible à présent d’assommer votre adversaire de trois façons différentes.

Concernant Super Strreet Fighter II Turbo ou autrement appelé 2X, ce jeu est surtout connu pour être joué en compétition lors de l’EVO, organisation de tournois de jeux de combat.

Dans ce jeu, il est possible d’ajuster la vitesse du jeu mais instaure aussi le système de Super Combos qui est représenté par une jauge en bas de l’écran qui se remplit à chaque coup ou d’attaque spéciale porté à l’adversaire. Dès que cette jauge est remplie, vous devez faire une certaine manipulation afin de porter une attaque dévastatrice à l’adversaire.

Par exemple, Ryu a pour Super Combo le Shinkuu Hadouken qui lui permet de lancer un Hadoken bien plus puissant afin d’enchaîner votre adversaire et lui infliger bien plus de dégâts.

A savoir que, dans cette série, il est à présent possible de se rétablir d’une projection.

Maintenant on va parler du gameplay de la série des Street Fighter Alpha à commercer par le premier qui nous permet, à présent, de débloquer des personnages cachés mais aussi effectuer des Alpha Counters afin de contrer votre adversaire et de le frapper en une seule manipulation et se protéger lors d’un saut grâce à l’Air Guard.

Street Figher Alpha 2 apporte, quant à lui, le système de Custom Combos qui, une fois la jauge remplie, vous permet d’enchaîner des combos ou des coups les uns à la suite des autres.

Et pour finir, Street Fighter Alpha 3 instaure la possibilité de choisir entre trois types de Super Combos tels que X-ISM, A-ISM et V-ISM.

Le X-ISM est réprésenté par une jauge simple qui permet le déclenchement d’une super attaque une fois celle-ci totalement remplie et se vide ensuite entièrement. A savoir que vous ne pourrez pas faire de garde aérienne dans ce système et la défense de votre personnage est légèrement en dessous de la moyenne mais en compensation, ses attaques sont légèrement plus puissantes.

Le A-ISM  est le système « standard » du jeu et est représenté par une jauge qui se divise en trois sous-parties de même taille se remplissant l’une après l’autre, il est donc possible de lancer des super attaques spéciales de trois niveaux différents correspondant à un, deux ou trois niveaux de jauge remplis. A savoir que le niveau de défense et d’attaque du personnage sont moyens.

Et pour finir, le V-ISM est représenté par une jauge dite « variable » où il est impossible de lancer des super attaques spéciales conventionnelles dans ce système. La jauge est divisée en deux et commence à se vider lorsque le joueur appuie simultanément sur deux boutons de coup de poing et pied de même force. Pendant que la jauge se vide, une sorte de fantôme suit le joueur et répète ses actions à quelques secondes d’intervalle permettant des enchaînements personnalisés et variables.

Pour info, les différents personnages n’ont généralement pas les mêmes attaques spéciales d’un système à l’autre comme la possibilité de « reprendre ses esprits » plus vite après avoir été projeté en appuyant sur deux boutons de coup de poing simultanément en plein air. Il est également possible, toujours après avoir été projeté, d’effectuer une roulade salvatrice en appuyant sur deux boutons de coup de pied juste avant de toucher le sol.

En plus de cela, il est enfin possible, pendant une garde, d’effectuer un contre appelé « alpha counter » qui ne provoque que de faibles dommages mais qui interrompt l’enchaînement de l’adversaire en le projetant dans les airs. Ceci se fait en appuyant sur (avant + coup de poing fort + coup de pied fort) pendant la garde. Cette manipulation qui ne peut s’effectuer en mode X-ISM fait perdre un niveau de jauge de super spéciale et diminue la taille de la jauge de garde donc à utiliser avec parcimonie.

Maintenant on va parler du gameplay de la série des Street Fighter III à commencer par The New Geneation qui adopte un nouveau système de contre : le Parry qui permet de faire une garde en avant afin d’absorber le coup adverse et d’interrompre les  combos de l’adversaire dans le but de riposter juste après.

L’Air Guard n’a malheureusement pas été conservé mais il est possible, à présent, de choisir une furie parmi les trois disponibles en début de match afin de les utiliser contre vos adversaire de manière dévastatrice.

A savoir que le gameplay reste inchangé dans Street Fighter III 2nd Impact – Giant Attack tandis que Street Fighter III 3rd Strike – Fight for the Future instaure les coups spéciaux EX qui permettent de leur faire augmenter leur puissance en échange d’une partie de la jauge de furie.

Et pour finir, il ne faut pas oublier la présence de stages bonus comme détruire une voiture ou des tonneaux à mains nues par exemple.

ET LE RESTE

Graphiquement, même si les jeux datent de l’époque consoles 8-bits jusqu’à 128-bits, les vieux nostalgiques apprécieront de retrouver ce qui a marqué leur enfance tandis que les nouveaux découvriront ce qu’était Street Fighter dans le passé.

Concernant la bande-son, on reste sur du culte ou bien à ranger dans du classique sachant que les menus de cette compilation proposent des musiques remixées dans un air très apaisant.

Au niveau de la durée de vie, finir tous les jeux avec tous les personnages vous prendra du temps mais reste optionnel.car, en effet, les trophées/succès vous demanderont de finir chaque jeu avec n’importe quel perso ou gagner des matchs en ligne ce qui vous prendra beaucoup de temps ou pas selon votre niveau.

CONCLUSION

Street Fighter 30th Anniversary Collection est une compilation réservée aux vieux joueurs qui veulent retomber en enfance ou bien aux plus jeunes qui veulent découvrir les origines de la série.
Les portages de tous les opus que comporte cette compilation respectent les versions originales que ce soit au niveau des graphismes, du gameplay et de la bande-son. Malheureusement une traduction française n’aurait pas été de refus et nous trouvons dommage que les modes de jeu présents dans les versions console n’ont pas été ajoutés, de même pour les personnages. Le multijoueur en ligne est sympathique à jouer sauf qu’il faut être trois dans un salon pour pouvoir se faire des matchs en 1 contre 1 ce qui est assez aberrant. En plus de cela, le musée est vraiment instructif et nous apprend énormément de choses sur l’univers de Street Fighter.

Good
  • Musée très instructif
  • Portage des versions arcade respecté
  • Le multijoueur en ligne
  • L’absence de modes de jeux et de personnages des versions console
Bad
  • Aucune traduction française pour les jeux
  • Obligé d’être à 3 dans un salon pour faire des combats en 1 contre 1
7
Bien

Leave a Reply

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.