Vous êtes ici : Accueil » Test de Million Lord : Un royaume clé en main, mon seigneur

Test de Million Lord : Un royaume clé en main, mon seigneur


Forge of Empire, Summoners War, Clash of Clans pour ne citer qu’eux font partie des jeux pour mobile qui ont su se démarquer de la jungle des milliers d’autres jeux sur smartphone que constitue l’offre présente sur « l’App store » et le « Play store« .

Autant dire que sortir un titre sur cette plate forme se révèle très difficile tant la marée de titres plus ou moins réussis se révèle gigantesque, c’est pourtant le défi qu’ont décidé de relever les Lyonnais du studio « Millions Victory » en lançant leur propre MMORTS dont la particularité est que tous les joueurs se trouvent ensemble sur le même serveur.

Voici un royaume clé en main, mon seigneur

Vous voici donc propulsé seigneur d’une petite ville posée sur une plate forme volante avec pour objectif de conquérir les cités voisines afin d’établir votre propre royaume dans un royaume peuplé de félins humanoïdes. Choisissez donc votre nom et votre apparence avant de commencer par un rapide tutoriel présentant rapidement le background, prétexte avant de commencer à aller taper sur ses voisins. Le roi décide de vous promouvoir à la tête d’une cité car il croit en vos compétences et espère que vous allez finir par être le plus grand souverain que cette terre ait connu (et ainsi de suite …)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des armées, de l’argent, des villes et puis quoi encore ?

Sur le plan du gameplay, Million Lords joue la carte de la simplicité avec un seul type d’unité à envoyer au combat et le système d’argent qui ne sert qu’à agrandir les villes. Seule la gestion du héros est un peu plus évoluée avec un arbre de compétences à faire évoluer au fil des niveaux gagnés ainsi que des équipements à mettre et qui améliorent différentes statistiques telles que l’attaque, la défense, le rendement en argent et en soldats, etc…

Dans les faits, chaque cité en votre possession génère de l’argent servant à améliorer les villes et des unités pour en conquérir de nouvelles générant ainsi plus d’unités et de fonds afin de continuer votre progression.

Autre point important : le titre se joue par saison d’un mois au bout de laquelle tout est remis à zéro à l’exception de l’équipement récupéré qui reste d’une saison à l’autre. À la fin du mois, votre score est récompensé avec divers bonus utilisables pour la saison suivante.

Un petit avantage de ce système est que le jeu avance vite, quelques minutes suffisent pour atteindre un point éloigné à votre armée et on se retrouve très rapidement avec des millions de soldats sous ses ordres. Cependant, pour atteindre le haut du classement, il est indispensable d’arriver au tout début d’une saison.

Jeu gratuit oblige, Million Lord n’échappe pas à la monnaie virtuelle qu’il est possible de se procurer grâce à de l’argent bien réel. Cependant, il ne tombe pas dans le piège facile du « pay to win » en créant un écart trop important entre les joueurs d’une part parce qu’il ne permet d’obtenir que de l’équipement via des coffres ou une aide tactique limitée grâce à des adjoints rendant le jeu plus agréable via, entre autres, un système de regroupement rapide d’armées mais surtout il se montre très généreux avec cette monnaie même pour les joueurs ne voulant rien débourser via un système de quête journalière.

Un design sympathique… mais limité

Le « chara design » des héros est visuellement très réussi. Les personnages félins sont originaux et beaux à regarder mais, hélas, le reste de l’univers reste un peu trop limité. La carte est minimaliste, on ne voit pas ses armées et les villes même si l’on voit leurs évolutions, cela reste sommaire et on ne s’attardera pas à admirer leurs représentations d’autant qu’elles se ressemblent toutes.

De même pour les animations quasi inexistantes. lorsqu’une armée se déplace, on ne voit qu’un point bouger entre deux villes…

Niveau musiques, cela reste minimaliste aussi mais, étant un jeu mobile donc jouable partout, on coupera volontiers le son même si il reste d’une qualité appréciable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais les autres joueurs dans tout ça ?

Évidemment, le coeur même du gameplay de Million Lords consiste à aller casser le nez de vos voisins en leur piquant accessoirement leurs villes pour les intégrer à votre propre royaume car si il est possible au début de conquérir les villes dites neutres, lorsque l’on dépasse les 29 citées, cette option disparaît et vous n’aurez pas d’autres choix que de conquérir celles des autres seigneurs (avec une restriction tout de même qui vous bloque si vous attaquez un ennemi trop faible pour vous)

Ces batailles sont également la seule façon de progresser dans les niveaux puisque les points d’expérience se gagnent en fonction des ennemis et de vos propres troupes tombées au combat.

À savoir également que les fortifications des villes sont d’une importance cruciale vu qu’une poignée d’hommes suffira à défendre une ville de très haut niveau

En Bref

Million Lords est un jeu très agréable à prendre en main, particulièrement pour les personnes ne souhaitant pas se prendre la tête avec plusieurs dizaines d’options d’attaque et de défense. Ici, tout est fait pour commencer à se friter avec ses voisins dès les premiers jours de jeu. De plus, le rythme des saisons garantit une évolution rapide et évite de laisser des joueurs devenir trop puissants au fil des mois.

Mais cette simplicité est au détriment de la tactique et lassera sans doute très vite les joueurs voulant un jeu de stratégie plus avancé. Maintenant, il reste une très bonne alternative à tous les mastodontes du même genre.

Good
  • La simplicité
  • Le design des personnages
  • Le système de saisons
Bad
  • Peut vite devenir répétitif
  • Le manque d'animations
7
Bien
Written by
Grand passionné de jeux vidéo en général (old school, next gen) et de GSM Chinois. Salut à tous

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.