Vous êtes ici : Accueil » Test Final Fantasy VIII Remastered : Un remaster qui ne transcende pas tant que ça le jeu d’origine

Test Final Fantasy VIII Remastered : Un remaster qui ne transcende pas tant que ça le jeu d’origine

Final Fantasy VII Remastered est, comme son nom l’indique, une version remastérisée du jeu d’origine sorti en 1999 sur PS1 à l’occasion de son vingtième anniversaire.

Développée par Square Enix, la version remastérisée de ce RPG culte a vu le jour sur PC via Steam, PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch le 3 septembre 2019.
On ne présente plus Square Enix pour ses nombreuses licences comme les Final Fantasy, les Dragon Quest, les Star Ocean, la série reboot des Tomb Raider et Sleeping Dogs entre autres.

Résumé du CD 1

Sans plus attendre, vous pouvez retrouver ci-dessous le résumé du scénario de la première partie du jeu :

Après une séance d’entraînement entre Squall Leonhart et son rival Seifer Almasy qui s’est mal terminée, nos deux personnages doivent se rendre à l’infirmerie afin de soigner leurs blessures.

Par la suite, Squall doit passer la première épreuve pour devenir SeeD qui consiste à vaincre Ifrit, une Guardian Force possédant le pouvoir du feu et qui est réfugiée dans la Mine de soufre à proximité de l’université.

Pendant ce temps-là, Galbadia, présidé par Winzer Deling, envahit Dollet forçant la ville à engager le SeeD de la Balamb Garden University (aussi appelée B.G.U., les forces d’élite du Garden, comme soutien.

Cette mission fait office d’examen pour nos étudiants éligibles et, avec l’aide de son instructeur Quistis Trepe, Squall passe sa seconde épreuve. Alors que le SeeD se prépare pour l’assaut, Squall est assigné à une équipe d’attaque avec Zell Dincht et Seifer. À Dollet, Seifer abandonne l’équipe à mi-chemin obligeant Selphie Tilmitt, une étudiante du Garden de Trabia aspirant à devenir une Seed, à rejoindre Squall et Zell pour la fin de la mission et découvre l’objectif de Galbadia : réactiver une tour parabole. Le SeeD arrête l’avancée de Galbadia ; Squall, Zell et Selphie accèdent au statut de SeeD, et Seifer est recalé pour avoir agi seul.

Peu après être monté en grade, Squall rencontre une jeune femme nommée Linoa Heartilly dont l’attitude et l’approche envers la vie sont apparemment à l’opposé des siennes. Le SeeD lui confie alors sa première mission : aider cette jeune femme dans sa résistance contre Galbadia, avec l’aide de Zell et de Selphie, en détournant le train du président Deling. Squall y apprend alors qu’une sorcière nommée Edea est le cerveau derrière les attaques de Galbadia via une annonce faite par la télévision.

Edea met fin aux jours de Deling et Galbadia devient une dictature impériale. Sous les ordres de la Fac de Galbadia et de la B.G.U., Squall et son équipe, à présent rejoints par Quistis et le tireur d’élite de Galbadia, Irvine Kinneas, essaient d’assassiner la sorcière. Malgré une exécution presque parfaite du plan, mis au point par le Major Caraway, père de Linoa et général de l’armée galbadienne, tout ceci se termine par une défaite et l’équipe est emprisonnée. Squall apprend que Seifer a quitté la B.G.U. pour devenir le second d’Edea.

Comme vous avez pu le remarquer, le premier CD est bien fourni scénaristiquement. Cependant, afin de ne pas aller plus loin et ne pas vous spoiler le reste de l’histoire, nous vous laisserons découvrir tout cela par vous-même. À savoir que le jeu comporte 4 CD dans sa version originale sortie sur PS1.

Jouer avec complexité ou avec triche

Concernant les nouveautés de gameplay qui sont apportées à cette version remastérisée, l’éditeur a voulu simplifier la tâche pour les joueurs qui veulent profiter du scénario. En effet, il est possible d’activer des bonus de combat qui vous permettent d’avoir les Points de Vie et la jauge d’ATB remplis au maximum durant tous les combats, et les Limit Breaks peuvent être déclenchés à tout moment.

On peut également désactiver les rencontres aléatoires par contre, vous n’échapperez pas aux combats liés à l’histoire comme les boss entre autres. Et, pour finir, si vous trouvez le jeu un peu trop lent, il est possible d’accélérer celui-ci jusqu’à 3 fois sa vitesse normale. À savoir que cette triche ne bloque pas les trophées ni les succès.

La version Steam du jeu va plus loin dans la triche et vous permet d’obtenir à n’importe quel moment du jeu tous les objets (à quelques exceptions près), toutes les capacités et les G-Forces, les Gils et les sorts au niveau maximum, tous les Limit Breaks et la quantité maximale de toutes les cartes de Triple Triad à l’exception des cartes rares.

Le gameplay reste tel qu’on l’a connu sur la version d’origine du jeu (complexité, difficulté, etc). Celui-ci se joue notamment sur du vol de magie mais aussi sur de l’association. Vous devez équiper vos personnages avec des G-Force afin de pouvoir invoquer en combat des Chimères comme Shiva, Ifrit, etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La magie permettra d’avoir plusieurs effets comme soigner vos alliés, blesser vos ennemis (mais aussi leur imposer un malus) tout en vous octroyant de temps en temps un ou des bonus et, pour finir, les différents sorts ont une incidence sur les caractéristiques de votre personnage lorsque vous les attribuez à ces dernières. Cette magie peut être volée à vos ennemis ou dans des sources se trouvant dans les zones d’exploration,

Concernant les combats, cela se fait en équipe de trois et en ATB (Active Time Battle). Durant les affrontements, vous devez attendre que la jauge d’ATB se remplisse à son maximum afin que vous puissiez faire une action. Nous avons également les Limit Breaks qui vous permettent, lorsque vous êtes au plus mal, de sortir d’une situation épineuse en les utilisant afin de mettre à mal votre ennemi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Des graphismes pas très transcendants

Dans ce domaine, on peut voir que les phases d’exploration ont été remaniées pour faire en sorte qu’elles ne soient plus pixélisées surtout au niveau des visages de nos héros. Par contre, le jeu est en 4:3 et ça c’est dommage de voir que le jeu soit entouré de bandes noires. De plus, on peut remarquer un effet de flou au niveau des décors illustrant les phases d’exploration.

Une bande-son qui fait rêver

Tout comme jeu de la licence qui se respecte, la bande-son du jeu reste d’excellente facture et on peut citer comme musiques dignes d’intérêt celle des combats contre les boss et celle des combats avec Laguna.

Une aventure longue si on la joue à la dure et courte si on s’amuse à tricher

Tout comme RPG qui se respecte, des dizaines d’heures de jeu vous seront nécessaires avant d’en voir le bout et beaucoup moins si vous utilisez les options de triche. D’ailleurs, pour terminer le jeu à 100 %, ces options vous permettront de faire cela au bout de 20-25 heures de jeu.

Une version remastérisée de qualité ?

Final Fantasy VIII Remastered reste l’un des meilleurs de la série avec son gameplay original mais complexe, sa bande-son entraînante et une durée de vie digne de ce nom. Par contre, le relifting du jeu n’est pas à la hauteur de ce qu’on attendait et les options de triche, même si elles sont réservées aux personnes qui ne veulent pas se prendre la tête, tuent quelque part l’expérience de jeu.

Good
  • Scénario intéressant
  • Gameplay certes complexe mais sympathique malgré tout
  • Bande-son digne de ce nom
  • Durée de vie correcte
  • Les options de triche qui vous permettent de profiter du scénario
Bad
  • Les options de triche qui tuent l’expérience de jeu
  • Le relifting du jeu n’est pas tellement transcendant
8
Génial
Written by
Salut tout le monde c’est Kurisutofu, j’ai actuellement 33 ans et cela fait près de 26 ans que je baigne dans le monde du jeu vidéo. Présent sur le site depuis le début et ayant participé à la création de celui-ci, je m’occupe de la rédaction de news mais aussi de tests.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.