Vous êtes ici : Accueil » Test de Godhood – Gérez vos fidèles en tant que Dieu

Test de Godhood – Gérez vos fidèles en tant que Dieu

GodhoodGodhood est un jeu indépendant de simulation divine développé par le studio hollandais, Abbey Games. Il est sorti le 10 juillet 2019 en accès anticipé puis le 11 août 2020 en version complète, le tout sur PC.

Abbey Games est un studio indépendant hollandais ayant créé plusieurs jeux indépendants de bonne qualité tels que Reus et Renowned Explorers.

Godhood vous fait incarner un Dieu qui doit gérer une tribu de fidèles. Vous devez donc rassembler plus de fidèles, des connaissances ainsi que des reliques pour aider vos prêtres à vaincre les tribus des autres religions pour convertir plus de fidèles.

Godhood

Un nouveau dieu arrive

Lorsque nous démarrons une partie, nous commençons par créer notre dieu en choisissant le nom que nous donnent nos fidèles, le nom de notre religion et comment se nomment nos fidèles. Il faut aussi choisir notre sexe ainsi que notre alignement, penchant plus vers différents degrés de lumière ou de ténèbres. Nous pouvons aussi choisir à quoi ressemblera notre Dieu en changeant ses bras, sa tête, sa couleur et ses cheveux.

Ensuite, nous devons choisir parmi les sept philosophies de notre religion, telles que la guerre et la paix, qui se décrivent comme des philosophies plus faciles pour les nouveaux joueurs, mais aussi la luxure, la chasteté ainsi que la folie. De plus, il y a trois autres philosophies dont deux à débloquer lors de nos parties.

Diriger la voie qu’ils exécutent

Nous commençons donc le jeu en voyant notre prophète dénoncer les « Anciens » Dieux au sein de sa tribu, les déclarant comme faux alors que nous sommes le seul vrai Dieu, avant de se faire battre par les prêtres de la tribu et être chassé avec quelques autres fidèles. Ils errent un moment avant que le prophète ait une vision le prévenant que la plaine où ils se trouvent est le lieu où ils doivent fonder le siège de cette nouvelle religion.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Maintenant que vous avez votre lieu de culte, il vous faut plus de fidèles et pour ce faire, deux de vos actuels fidèles vont sortir du lot pour devenir les prêtres de votre culte, les prêcheurs qui vont se confronter aux prêtres des autres religions lors de sacrements dans les différents villages.

Les différents combats contre les autres tribus se font automatiquement, nous devons donc choisir judicieusement nos trois prêtres avant chaque combat pour pouvoir battre leurs adversaires et gagner plus de fidèles.

Aussi, à chaque combat gagné, nous recevons des points de connaissance, des fidèles et quelques fois des reliques.

Nous pouvons assigner ces dernières à nos prêtres pour leur apporter des bonus. Quant aux points de connaissance, nous pouvons les utiliser pour construire de nouveaux bâtiments.

Gérez votre lieu saint et vos fidèles

En parlant des bâtiments, notre premier, le lieu saint, nous permet d’attirer les fidèles. Nous devons ensuite construire d’autres bâtiments pour soigner nos unités, réaliser des miracles, retirer les pénalités ou encore gagner des points pour la construction et bien d’autres encore.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vos prêtres peuvent disposer de six pouvoirs, à savoir le charisme, la santé, la puissance, la dévotion, la ruse ainsi que le savoir, qui sont les caractéristiques qui serviront aux différentes compétences que vos prêtres pourront débloquer.

En gagnant des niveaux, vos prêtres deviennent des spécialistes et peuvent se voir attribuer une des douze classes disponibles dans le jeu en fonction de leurs compétences ainsi que de leurs caractéristiques. De la dévotion et du charisme pour un diplomate ou bien de la puissance et de la santé pour un guerrier, leur progression se fait donc en combattant lors des sacrements.

Chose appréciable, nos prêtres peuvent vieillir et devenir de moins en moins puissants avant de « laisser la place aux générations suivantes ». En effet, au bout d’un moment, nos prêtres vont commencer à voir les niveaux du prêtre baisser avant de mourir de vieillesse. Il faudra donc entraîner de nouveaux prêtres en vue de remplacer les plus anciens avec du sang neuf.

Un monde de religions peint à la main

Les graphismes de Godhood nous proposent de la 2D isométrique peinte à la main, très colorée, ce qui peut donner un côté mignon aux meurtres de prêtres des autres cultes commis par nos fidèles en notre nom. La musique, elle, n’est pas déplaisante mais reste tout de même très répétitive surtout durant les phases de combat.

Conclusion

Godhood est un jeu indépendant plein de bonne idées mais qui n’est pas facile pour autant. Petit bémol, le jeu n’est pas en français, ce qui peut en gêner plus d’un et il arrive souvent qu’on ait du mal à savoir ce que nous devons faire. Si vous aimez la simulation de Dieu, vous pourrez vous y amuser durant plusieurs dizaines d’heures. De plus, le jeu possède un gros potentiel de rejouabilité avec ses nombreuses combinaisons de caractéristiques de notre philosophie de religion ainsi que de l’image de notre dieu.

Godhood

Good
  • Graphismes colorés
  • Simple à prendre en main
  • Très rejouable
Bad
  • Musiques répétitives
  • Pas de traduction française
8
Génial
Written by
Bonjour à tous, je me présente Maxime, aka « Makuto ». J’ai 23 ans et j’aime bien tout ce qui touche à l’animation et la bande dessinée. Je suis aussi passionné par les jeux vidéo depuis mon plus jeune âge pour les nouvelles histoires qu’ils me font vivre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.