Vous êtes ici : Accueil » Final Fantasy VI : Le Monde en Ruines a failli ne pas voir le jour

Final Fantasy VI : Le Monde en Ruines a failli ne pas voir le jour

Lors de la dernière émission de Famitsu consacrée aux 25 ans de Final Fantasy VI, nous avons appris que le Monde en Ruines, la deuxième partie du jeu, a failli ne pas voir le jour.

Final Fantasy VI a soufflé sa vingt-cinquième bougie depuis sa sortie sur Super Famicom le 2 avril 1994.

Pour célébrer cela, Famitsu a dédié une émission sur le sujet et a invité quelques personnes ayant contribué à la naissance du jeu dont Hironobu Sakaguchi, vice-président de Squaresoft à l’époque et producteur, Yoshinori Kitase, réalisateur, Kasuko Shibuya, en charge des sprites, Eiji Nakamura, des effets sonores, et Minoru Akao, programmeur du son.

Ces derniers ont confié à Famitsu que l’équipe qui était en charge du développement de Final Fantasy VI n’était composée que de 30 personnes et ils avaient un délai d’un an afin de terminer tout cela dans le but de rivaliser à nouveau avec la série des Dragon Quest.

Sakaguchi et Kitase nous ont fait savoir que la deuxième partie du jeu dans laquelle les héros évoluent dans un monde post-apocalyptique et qui a pour nom le Monde en Ruines a été ajouté presque au dernier moment. À savoir que cette deuxième partie du jeu représente une bonne portion de l’aventure et nous propose tout un lot de quêtes secondaires et de moyens de donner de la profondeur aux différents personnages. De plus, des personnages cachés n’ayant aucun lien scénaristique sont à retrouver et des zones sont prévues pour que les joueurs puissent faire le plein d’XP

En fait, nous n’avions pas prévu du tout de faire le Monde en Ruines.

– A l’origine, nous avions planifié que les héros sauveraient le monde et battraient Kefka au moment où tout semblait perdu, et le monde en passe d’être détruit. Puis nous avons songé à retravailler cela.

– Le développement s’était déroulé bien plus facilement que ce que nous avions imaginé. Cela nous a permis d’aménager du temps pour l’implémenter.

Pour rappel, la première partie du jeu se termine en plein milieu d’un continent flottant où on doit affronter un boss du nom d’Ultima Arma pour qu’ensuite nos héros se retrouvent face à l’Empereur Gestahl et Kefka qui déclenchent le Catalysme. Ceci étant fait, nos héros ont six minutes devant eux pour s’enfuir du continent flottant avant que tout n’explose ce qui donne, par la suite, la deuxième partie du jeu ayant pour nom le Monde en Ruines.

Imaginons si le Monde en Ruines n’était pas implémenté dans le jeu, après le combat contre Ultima Arma, nous aurons eu droit à un combat final contre Kefka et l’Empereur Gestahl. Deux fins nous auraient été proposées, une bonne et une mauvaise : nos héros arrêtent le Cataclysme à temps et tout est bien qui finit bien ou bien c’est tout le contraire et le monde est détruit à tout jamais. Quand on y repense, le jeu aurait eu moins de saveur si Squaresoft n’avait pas implémenté cette partie du scénario dans Final Fantasy VI à l’époque.

Final Fantasy VI a vu le jour sur Super Famicom le 2 avril 1994 tandis que les américains ont eu droit à ce jeu sous l’appellation « Final Fantasy III » le 11 octobre de cette même année. Le jeu est également sorti sur PS3 le 6 juin 2011, sur Wii le 18 mars 2011, sur PS1 le 27 février 2002, sur PSP le 6 juin 2011, sur Game Boy Advance sous l’appellation « Final Fantasy VI Advance » le 29 juin 2007 et sur PC via Steam le 16 décembre 2015. Nous espérons toutefois que ce jeu verra le jour sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch à l’avenir.

Leave a Reply

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.